Attaque au couteau à Chicoutimi: Germain accusé de tentative de meurtre

Christopher Germain a été accusé de tentative de meurtre, lundi matin, au Palais de justice de Chicoutimi, à la suite d’un coup de couteau qu’il aurait donné à sa victime, samedi soir, au bar Le Magic, de Chicoutimi.

Pour le moment, un seul chef d’accusation a été déposé contre l’individu de 24 ans, qui n’a aucune adresse connue.

Les événements se seraient produits à l’intérieur du bar de la rue Racine.

Des témoins racontent que la soirée était festive et que tout se déroulait normalement.

À un certain moment, la bagarre aurait éclaté entre Germain et sa victime, âgée de 27 ans. L’altercation aurait été assez violente, mais les circonstances de la bagarre demeurent pour l’instant inconnues.

Il semble que Germain aurait sorti un couteau et aurait donné au moins un coup à sa victime, à la hauteur du cou. Même si sa vie n’était pas en danger, la victime a perdu beaucoup de sang.

Selon les informations obtenues, plusieurs personnes se seraient relayées afin de faire une pression sur l’endroit où le coup de couteau avait été porté, en attendant l’arrivée des ambulanciers. Cette pression visait à empêcher que la victime ne perde trop de sang.

Soirée interrompue

Si la musique jouait à plein régime, que la piste de danse était pleine et que plusieurs clients se trouvaient à l’intérieur du bar, tout ça s’est rapidement arrêté. Plus aucun son. La musique a cessé abruptement, et plus personne ne dansait.

Rapidement, les responsables de l’établissement ont demandé aux clients de quitter l’endroit par la porte arrière, étant donné que les policiers s’apprêtaient à faire leur entrée.

En grande majorité, les clients n’avaient aucune idée de ce qui se passait. Certains ont pu voir qu’une personne était blessée, car ils ont mis les pieds dans le sang qui se trouvait au sol.

Fuite

Quant à Germain, il a pris la poudre d’escampette immédiatement après avoir frappé sa victime. Mais comme il avait été identifié, les policiers du Service de police de Saguenay (SPS) ont pu lui mettre la main au collet quelques instants plus tard.

Comparution

Après avoir passé la fin de semaine dans une cellule du quartier général du SPS, Christopher Germain a comparu, vêtu d’une salopette blanche, devant le juge Pierre Lortie, de la Cour du Québec, lundi.

Me Sébastien Vallée, de la Couronne, a déposé trois chefs d’accusation. En plus de la tentative de meurtre, Germain a aussi brisé deux conditions de sa remise en liberté pour d’autres dossiers.

« Je n’ai aucune idée des motifs de la présumée agression. Nous en sommes au stade préliminaire. Mon client a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche. On connaît peu les faits, mais on me dit qu’il aurait donné un coup de couteau à la victime. On va analyser la preuve que je viens de recevoir. Il demeure incarcéré jusqu’au 12 février (date de l’enquête de remise en liberté). »

« On va explorer avec lui s’il comprend bien la situation. On va évaluer toute cette situation et analyser les possibilités pour mon client. Il y aura une analyse attentive de la preuve », a mentionné Me Luc Tourangeau, avocat en défense dans cette affaire.

Antécédents

Christopher Germain possède des antécédents judiciaires, notamment en matière de violence et de bris de condition de remise en liberté.

« L’enquête est toujours en cours. Il y a encore des éléments qui sont travaillés par les enquêteurs pour colliger certaines informations. Je ne peux décrire les événements pour le moment étant donné que c’est toujours sous enquête. »

« Il y a un chef de tentative de meurtre avec une arme et causant des lésions corporelles graves. Je ne peux en dire plus sur la façon dont les choses se sont déroulées, si ce n’est que c’est une situation survenue dans un bar », a mentionné Me Sébastien Vallée, de la Couronne.