Aimia s’entend avec Porter

TORONTO — Aimia dit demeurer ouvert à négocier une entente équilibrée pour l’acquisition de son programme de fidélisation Aéroplan par Air Canada et ses partenaires en dépit de la conclusion d’une entente avec Porter et de discussions avec l’alliance de compagnies aériennes Oneworld.

Lors d’une conférence téléphonique, vendredi, le chef de la direction d’Aimia, Jeremy Rabe, a soutenu que l’entreprise n’avait «jamais cessé de négocier». M. Rabe a affirmé que si le consortium voulait s’investir avec Aimia dans un «dialogue constructif», l’entreprise établie à Montréal serait «heureuse d’y faire suite».

Le chef de la direction a ajouté qu’Aimia était «très confiant» à l’égard de ses plans futurs, peu importe quelle voie serait privilégiée.

M. Rabe a fait valoir qu’Aimia n’avait pas rejeté l’offre d’Air Canada et de ses partenaires, mais qu’elle était très conditionnelle et n’évaluait pas justement la valeur de l’entreprise.

Le consortium avait offert de racheter le programme de fidélisation pour 250 millions $, en plus de prendre en charge le passif des milles Aéroplan, ce qui représentait une offre d’environ 2,25 milliards $. L’offre aurait ensuite été rehaussée à 325 millions $, selon Aimia. Aimia avait soumis une nouvelle proposition s’élevant à 450 millions $.

Tôt vendredi, Aimia a indiqué qu’elle formerait un nouveau partenariat avec le transporteur torontois Porter pour le programme de fidélisation Aéroplan. Cette entente doit entrer en vigueur en juillet 2020, lorsque le partenariat entre Aimia et Air Canada prendra fin.

Le nouveau partenariat désigne Porter en tant que transporteur aérien canadien offrant des milles Aéroplan sur les trajets qu’il dessert.

Porter deviendrait un partenaire d’échange à la date de prise d’effet de l’entente et offrirait jusqu’à 60 pour cent des places en vue de l’achat de billets d’avion en échange de milles Aéroplan à prix fixe.

Les points du programme actuel de fidélisation de Porter, VIPorter, seraient convertis en milles Aéroplan lorsque de l’entrée en vigueur de l’entente en 2020.

Le programme VIPorter serait par ailleurs maintenu après juin 2020 pour offrir certains avantages aux grands voyageurs, comme l’embarquement prioritaire, la sélection de sièges sans frais et des franchises de bagages enregistrés.

Les actions d’Aimia gagnaient près de dix pour cent vendredi matin à la Bourse de Toronto, à 3,80 $. À la clôture, elles se situaient à 3,74 $, une progression de 8,1% par rapport au cours de la veille.

Peu avant d’annoncer l’entente avec Porter, Aimia a signalé que les dépenses sur les cartes de crédit Aéroplan demeuraient solides au deuxième trimestre et que l’entreprise réalisait des progrès dans son objectif de réduction des coûts.

L’entreprise montréalaise a aussi annoncé un profit net de 11,1 millions $, ou quatre cents par action, tiré de ses activités courantes au deuxième trimestre, et des revenus en hausse de 3,9 pour cent, à 375,4 millions $.

Un an plus tôt, Aimia avait affiché une perte nette de 25,1 millions $, ou 22 cents par action.

Entreprises dans cette dépêche: (TSX:AIM, TSX:AC, TSX:TD, TSX:CM)