Les suspects auraient séquestré l’adolescente dans une résidence inhabitée du chemin des Fougères. La porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie, Aurélie Guindon, n’a pas confirmé s’il y avait eu entrée par effraction dans la maison ou non.

Adolescente enlevée à Sutton: ciblée pour une rançon

L’enquête pour retrouver deux hommes suspectés d’avoir tenté d’enlever une adolescente de 12 ans, mercredi à Sutton, s’est poursuivie jeudi. Le choix de la victime dans cette affaire ne relèverait pas du hasard.

Rappelons que mercredi avant-midi, en se rendant à l’école, une adolescente aurait été approchée par deux individus qui l’ont enlevée à bord d’une fourgonnette de type « Econoline » de couleur pâle.

Lire aussi: Adolescente enlevée puis «localisée»: deux suspects recherchés

Les suspects l’auraient séquestrée pendant quelques heures dans une résidence inhabitée du chemin des Fougères.

Profitant de l’absence de ses ravisseurs, la jeune fille aurait réussi à prendre la fuite et à quitter la maison, mise en vente en juillet pour reprise de finances, par ses propres moyens.

Elle a été retrouvée par les policiers au cours de l’avant-midi. Bien qu’elle aurait subi un choc nerveux, elle n’a pas eu besoin d’être hospitalisée, a appris La Voix de l’Est.

Selon nos sources, une surveillance policière aurait été mise en place à sa résidence au cours de la soirée et de la nuit.

Un témoin important est recherché par les policiers. Celui-ci a été aperçu aux environs de neuf heures, mercredi, dans une succursale de la chaîne Tim Hortons, à Lac-Brome.

La porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie, Aurélie Guindon, n’a pas confirmé s’il y avait eu entrée par effraction dans la maison ou non. Des empreintes digitales auraient été relevées sur le côté de la résidence, près d’une porte d’entrée latérale où se trouve le garage, a-t-on appris d’une tierce source.

Pas le fruit du hasard
Les premières hypothèses issues de l’enquête laissent croire que l’enlèvement aurait eu pour objectif d’exiger une rançon à la famille de la jeune fille. Sa mère est en effet employée de la Banque CIBC de Knowlton.

Selon des informations qui n’ont pas été confirmées par la Sûreté du Québec, il s’agirait de la même institution financière qui aurait repris la maison construite en 2007.

Un témoin important est recherché par les policiers. Celui-ci a été aperçu mercredi matin au Tim Hortons de Lac-Brome.

Le courtier immobilier qui se charge de la vente de la résidence, Luc Giguère, n’a pas voulu confirmer cette information non plus. Il a appris la nature des événements s’étant déroulés dans la demeure par La Voix de l’Est, qui l’a contacté jeudi matin.

Plusieurs citoyens qui arpentaient la rue Principale étaient curieux de voir des autopatrouilles circuler au centre-ville. Ceux qui étaient au courant de la tentative d’enlèvement se disaient inquiets.

La SQ recherche également ce véhicule, un Dodge Caravan, dans le cadre de son enquête.

« Comme grand-mère, c’est inquiétant et choquant de savoir qu’une telle histoire peut se produire dans notre petit village », nous a confié une dame qui n’a pas voulu se nommer.

Un agent de sécurité avait d’ailleurs été dépêché à la Banque CIBC de Sutton jeudi pour surveiller les allées et venues autour de l’établissement par mesure préventive. La direction de l’institution bancaire n’était pas autorisée à s’adresser aux médias.

Témoin et véhicules recherchés
L’avis de recherche émis par la Sûreté du Québec, tard mercredi soir, contient peu de détails permettant de reconnaître les prétendus ravisseurs. On sait qu’il s’agit de deux hommes, dont un s’exprime en français et l’autre en anglais. Ils auraient été aperçus dans le secteur des rues des Fougères, Maple et Academy, à Sutton.

Un témoin important est par ailleurs recherché par les policiers. Celui-ci a été aperçu aux environs de neuf heures, mercredi, dans une succursale de la chaîne Tim Hortons, à Lac-Brome.

L’homme en question a la peau blanche, était vêtu principalement de noir, mais portait un chandail et des souliers blancs.

En plus de la fourgonnette ayant servi à l’enlèvement, la SQ recherche également des informations à propos d’un autre véhicule, un Dodge Caravan aperçu à Sutton en avant-midi mercredi.

Toute personne qui apercevrait ces individus ou qui détiendrait des informations est priée de communiquer avec le 911. De plus, toute information pouvant permettre de retracer ces individus peut être communiquée, confidentiellement, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.