Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Paul-Émile Ottawa est le chef de la communauté atikamekw de Manawan.
Paul-Émile Ottawa est le chef de la communauté atikamekw de Manawan.

Accident mortel dans Lanaudière: la communauté de Manawan est en deuil

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Un jeune homme de 29 ans et son fils ont perdu la vie en milieu de semaine après que l’automobile dans laquelle ils se trouvaient eut plongé dans une rivière à Saint-Michel-des-Saints, dans la région de Lanaudière. Le Conseil des Atikamekw de Manawan (CDAM) a déploré, jeudi, le tragique accident qui a coûté la vie à deux membres de la communauté sur la route de Manawan, un tronçon qu’il juge très dangereux.

«Comme tous les membres de la communauté de Manawan, j’ai été très ébranlé lorsque j’ai appris le terrible accident. Les deux victimes, un père et son jeune fils, étaient des personnes estimées de notre communauté. Leur départ laissera certainement un grand vide dans le cœur de plusieurs d’entre nous», a déclaré le chef Paul-Émile Ottawa.

Le Conseil entend poursuivre ses efforts auprès du ministère des Transports du Québec afin de trouver des solutions adéquates et permanentes visant à rendre cette route plus sécuritaire pour tous les usagers.

«C’est une route hors normes. Elle a été construite pour les besoins de l’industrie forestière. C’est une route très sinueuse, qui n’est pas pavée, les ponts n’ont qu’une seule voie et il y a de très bonnes courbes. En été, il y a beaucoup de poussière», explique-t-il.

Les discussions et les négociations avec la Direction générale des Laurentides-Lanaudière concernant le plan de réfection qui doit s’échelonner sur cinq ans se déroulent convenablement à ce jour. Un projet est d’ailleurs présentement à l’étude et une rencontre est prévue très prochainement.

«La sécurité routière sur la route de Manawan nous préoccupe depuis longtemps. […] Lorsqu’il est question de sécurité, il est de notre devoir de tout mettre en œuvre pour éviter qu’un nouveau drame ne survienne», soutient le chef Ottawa.

Ce dernier veut également accentuer la pression pour que les ponts, présents sur la route, soient reconstruits avec des voies doubles.

Par ailleurs, le CDAM rappelle que le Comité de relation d’aide est déployé et qu’un service de soutien psychologique est offert aux membres de la communauté qui ressentent le besoin de parler.

Pour rejoindre les intervenants, les membres peuvent communiquer avec les Services sociaux Onikam au 819-971-1417 (jour) ou 819-971-1919, pour les urgences 24 heures sur 24 ou le Service de police de Manawan au 819-971-8861.