Le lac Memphrémagog
Le lac Memphrémagog

131 000$ d'amendes pour des dossiers de surpêche

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Plus de 131 000 $ en amendes ont été imposés, mercredi, à des personnes qui ont été interpelées à la suite de l’opération Nord-Sud visant à contrer la surpêche de perchaudes sur le lac Memphrémagog.

Plus de 131 000 $ en amendes ont été imposés, mercredi, à des personnes qui ont été interpelées à la suite de l’opération Nord-Sud visant à contrer la surpêche de perchaudes sur le lac Memphrémagog.

À LIRE AUSSI: Pêche illégale sur le Memphrémagog : des dizaines de dossiers devant la justice

Les infos du public font grimper le bilan de la surpêche

Devant la juge de paix magistrat Tanya Larocque, mercredi, 26 personnes prises en infraction lors de cette opération réalisée en mars 2018 ont plaidé coupable avant d’être condamnés à payer les peines pécuniaires imposées.

Les accusés ont été condamnés à des infractions de la Loi sur les pêches et la Loi sur la mise en valeur et la conservation de la faune.

Ce sont des amendes allant de 750 $ à 31 700 $ qui ont été imposées par le tribunal.

Jean-Guy Dostie a été condamné à la somme la plus imposante, alors que Jean-Claude Lefebvre devra payer 25 550 $ en contravention.

Les principales infractions reprochées sont la vente illégale de poissons, achat illégal de poissons et possession de quantités de poissons supérieures au contingent quotidien.

Depuis le début des procédures judiciaires, ce sont 59 personnes qui ont reconnu leur culpabilité pour un montant total d’amendes de 237 420 $.  

Opération Nord-Sud

Lors de l’opération, les agents de protection de la faune mentionnaient que la surpêche a un impact important sur la population de perchaude dans le Memphrémagog.

La limite de pêche est fixée à 50 prises de perchaudes par jour. Il faut en moyenne 20 perchaudes pour arriver à un poids d’une livre de poisson. 

Un peu plus d’un an après la rafle contre la pêche illégale sur le lac Memphrémagog, plus d’une centaine de personnes avaient été visées par des accusations. 

Le 13 mars 2018, l’opération Nord-Sud avait mobilisé plus d’une centaine d’agents assistés de l’escouade canine de la Protection de la faune du Québec et de la Sûreté du Québec.

Au total, 102 personnes étaient visées par cette opération. Des perquisitions avaient été réalisées à Sherbrooke, Magog et Stanstead. Plusieurs kilos de perchaude en filet avaient été saisis, quelques kilos de cerf de Virginie de même que des embarcations, des véhicules tout-terrain ainsi que des articles de pêche et des équipements servant à la vente de ces poissons.

Rappelons que c’est à la suite d’une longue enquête que les agents ont pu réunir suffisamment de preuves pour intervenir auprès de plusieurs individus qui s’adonnaient à la pêche hivernale et à la vente illégale de perchaudes. 

Les agents de la Faune ont saisi du poisson et des équipements servant à la pêche et la vente des captures. Les arrestations visaient plusieurs groupes en « cellules indépendantes » et non une vaste organisation qui agissait de concert. Ces activités de braconnage se déroulaient surtout l’hiver.

Plusieurs dossiers ont été reportés à la mi-février février.

C’est Me Cathy Fortin qui représentait le ministère public dans cette affaire.