Débacle à Beauceville en avril  2019
Débacle à Beauceville en avril 2019

100 édifices de Beauceville pourraient être démolis à cause des inondations

La Presse Canadienne
BEAUCEVILLE - Le maire de Beauceville, François Veilleux, craint qu’une centaine d’édifices, pour la plupart résidentiels, devront être démolis au centre-ville en raison de la reconfiguration rendue nécessaire par l’ampleur des inondations printanières de 2019.

Lors de la plus récente assemblée du conseil municipal, le maire Veilleux a confirmé que le total provisoire des propriétés à démolir allait atteindre au moins 68, et que ce nombre pourrait continuer d’augmenter, jusqu’à atteindre 100 propriétés.

La plupart des propriétés à être sacrifiées sont situées le long de la rivière Chaudière. Jusqu’ici, une dizaine d’entre elles ont été démolies.

François Veilleux a signalé qu’un tronçon du boulevard Renault, qui longe la rivière sur la rive du côté est, sera démantelé, car il est en zone inondable. L’hôtel de ville de Beauceville est présentement situé sur le boulevard Renault; il sera relocalisé.

Le 16 avril dernier, Beauceville a subi sa plus grave inondation depuis 1991. Au moins 230 résidences ont été évacuées en début de journée, en très peu de temps.

L’inondation est survenue très rapidement lorsqu’un important embâcle qui s’était formé sur la rivière juste en amont du centre-ville s’est rompu, ce qui a aussitôt causé une hausse soudaine du niveau de la rivière qui est sortie de son lit.

La Ville de Beauceville a commandé des blocs de béton qui seront installés le long de la rivière Chaudière afin de limiter les dégâts si une autre crue des eaux devait survenir.

Beauceville, qui est la troisième municipalité en importance de la Beauce, compte près de 6500 habitants.

Note aux lecteurs: Ceci est une version corrigée. La version précédente indiquait au 5e paragraphe qu’il s’agissait des pires inondations depuis 1971. Il s’agit en fait de 1991.