C'est sur le site du parc Major, à Ottawa, que le Franco a été présenté ce week-end.
C'est sur le site du parc Major, à Ottawa, que le Franco a été présenté ce week-end.

Le Festival Franco-Ontarien fait bande à part

Mario Boulianne
Mario Boulianne
Le Droit
Le Festival franco-ontarien aura été le seul événement culturel régional à être présenté devant un public assis dans des gradins, cet été. Mis à part des spectacles présentés en mode ciné-parc, rien de tel n’a eu lieu dans la capitale fédérale depuis la mi-mars.

Ce n’est qu’au début de la semaine que l’équipe du Franco a eu toutes les autorisations et les certifications nécessaires à la présentation de l’événement qui se déroulera devant un maximum de 100 personnes par soir, au parc Major d’Ottawa.

« Ce sont les restrictions qui nous sont imposées par le gouvernement ontarien et nous les respectons à la lettre, d’expliquer Michel-Olivier Matte, de l’équipe de direction du Franco. Il y a deux zones terrasses où les spectateurs sont installés. Chacune de ces terrasses est aménagée en espace séparé et bien délimité où l’on a installé une table et deux chaises. Pour les groupes de quatre ou de six par exemple, on pourra coller plusieurs tables. On veut s’assurer que les festivaliers soient en sécurité et qu’ils puissent profiter du spectacle en tout confort. »

Ces deux zones terrasses aménagées devant la scène ont chacune leurs toilettes assignées et les spectateurs pourront profiter d’un service aux tables pour la nourriture et les breuvages. Évidemment, toutes les places disponibles ont rapidement trouvé preneur. Mais pour ceux et celles qui voudraient profiter des spectacles, ils sont aussi présentés sur le web. Les accès web sont vendus au coût de 10 $ et les personnes intéressées peuvent se les procurer par l’entremise du site internet du festival.

Initialement prévu pour le mois de juin, les organisateurs du Festival franco-ontarien ont décidé de remettre leur événement au lieu de l’annuler.

« On a été un des premiers festivals à annoncer un report, d’ajouter M. Matte. À ce moment, on voulait remettre le festival et non pas l’annuler. En s’inscrivant dans la foulée de la Journée des Franco-Ontariens, on a pris la balle au bond pour programmer le Franco à ce moment. D’ailleurs, nous réfléchissons à ce changement de date depuis un bout de temps. Par contre, il est encore trop tôt pour prendre une décision définitive à ce sujet, mais disons que c’est toujours dans nos plans. »


« On voulait remettre le festival et non pas l’annuler. »
Michel-Olivier Matte, Festival Franco-Ontarien

Pour ses deux soirées de programmation, le Festival franco confie à Ariane Moffatt et à Isabelle Boulay le soin de créer « leur événement ».

Pour la soirée qui s’est déroulée vendredi, Ariane et son nouveau projet appelé Sommm ont été rejoints sur scène par Rosie Valland, Le R Premier et De Flore. 

Quant à Isabelle qui doit mener la danse samedi soir, elle est appuyée par Paul Daraîche, Céleste Lévis et Marc-Antoine Joly, Mélissa Ouimet ainsi que le duo Mountain Daisies.

Les gens se sont rassemblés vendredi soir au parc Major d'Ottawa pour célébrer le Festival Franco-Ontarien.

Un samedi country

Après une soirée aux accents pop, c’est un samedi soir tout en country avec Isabelle Boulay et ses invités qui attend les festivaliers.

Parmi ceux-ci, on retrouve Paul Daraîche qui, comme la très grande majorité des artistes, a trouvé l’été trop long.

« Je n’ai jamais eu un été aussi tranquille de toute ma carrière, lance-t-il lorsque joint par Le Droit. Pour moi et pour plusieurs autres artistes, l’été est la saison des festivals. Ce sont des mois où nous sommes sur la route à jouer sur toutes les scènes du Québec. Alors, tu peux comprendre que je prends l’invitation du Festival franco-ontarien comme un énorme cadeau. »

Paul Daraîche fait partie de la programmation, samedi soir.

Malgré le fait que son agenda qui contenait plus de 50 dates cet été s’est vidé d’un seul coup, Paul Daraîche n’a pas chômé pour autant. 

« Avec un chum, nous avons créé la plateforme La loge des artistes afin d’offrir des spectacles en ligne, d’expliquer le musicien. Je donne un show complet par mois sur ce site. Récemment, Guylaine Tanguay a embarqué dans le projet et d’autres artistes suivront bientôt. »

Samedi soir, Daraîche interprétera cinq chansons, dont quelques-unes de son dernier album. Il en fera également deux en duo avec Isabelle Boulay et une avec l’ensemble des invités sur scène.

« Ce sera une belle soirée et surtout, une belle rencontre avec les artistes et les gens, confie-t-il. J’ai bien hâte de vous voir. »

Ariane Ouellet et Carl Prévost forment le duo country Mountain Daisies.

La direction musicale de ce spectacle a été confiée à Ariane Ouellet et Carl Prévost, du duo Mountain Daisies.

« Nous faisons partie des invités d’Isabelle, mais Ariane et moi assumons aussi la direction musicale, d’expliquer Carl Prévost. C’est un énorme défi, mais nous nous sentons très bien dans ce rôle-là. On a d’ailleurs pas mal d’expérience à ce niveau en produisant le spectacle l’Open country pendant de nombreuses années. Mais, je dois avouer que ce show-là revêt un caractère bien différent en raison de la pandémie et de tout ce que ça implique comme changements. »

Bien sûr, les artistes sont heureux de se retrouver sur scène. Ils ont tous et toutes été éloignés de leur « vraie maison » pendant des mois et de savoir qu’ils retrouveront les planches provoque plusieurs sentiments.

« On a le trac et une grande fébrilité, d’avouer Prévost. Notre dernier spectacle devant public remonte au mois de février. C’est une très longue pause pour nous, surtout que nous sommes habitués à jouer très souvent. »

La Franco-Ontarienne Mélissa Ouimet

Mélissa Ouimet

Mélissa Ouimet sera également de la programmation ce samedi. Pour la Franco-Ontarienne, il n’y a rien de plus gratifiant que de se retrouver sur la scène du Franco.

« Le Franco, c’est ma cour arrière, c’est chez-moi, lance-t-elle. J’en serai à mon sixième passage sur la scène de ce festival et je pense que je n’en aurai jamais assez ! »

Se considérant choyée de prendre part à cette 45e édition, Mélissa Ouimet a également très hâte côtoyer certaines de ses idoles et de retrouver des amis.

« J’ai très hâte de chanter avec Isabelle [Boulay] et Paul [Daraîche], confie-t-elle. En plus, je vais retrouver mon amie Céleste [Lévis] que je n’ai pas vu depuis quelque temps. Et avec les Mountain Daisies, ça va être tout un show. »