Le comptoir avait été incendié en octobre dernier.

Le comptoir Riviera rouvre ses portes

Près de six mois après que les flammes aient ravagé ses locaux de l'avenue Gatineau, la Société Saint-Vincent-de-Paul (SSVP) ouvre aujourd'hui son comptoir du quartier Riviera.
Quelqu'un qui ne serait pas passé par là depuis le 10 octobre n'y verrait que du feu. Les travaux ont essentiellement permis de recréer la configuration originale des locaux, selon Bernard Giroux, membre du conseil d'administration de l'organisme.
C'est donc dire que les biens comme les vêtements et les articles ménagers recueillis seront de nouveau exposés et entreposés au 165, avenue Gatineau. Dans les six derniers mois, un local temporaire était ouvert sur la même rue - plus près de la rue Saint-Louis - pour permettre à la SSVP de poursuivre sa mission.
«Les employés avaient hâte de revenir dans nos locaux, l'autre était beaucoup plus petit. On pouvait exposer beaucoup moins d'articles», explique M. Giroux.
LONG PROCESSUS
L'ouverture du comptoir Riviera a été retardée quelque peu par la paperasse à remplir entre l'assureur et l'entreprise chargée d'effectuer les travaux. Ces derniers n'avaient pas une mince tâche. Des parties de murs au deuxième étage ont brûlé laissant de la suie sur ce qui restait. Le premier étage, quant à lui, a pris l'eau lorsque les pompiers ont éteint l'incendie.
Il faut rappeler que le feu est d'origine criminelle. Bernard Giroux soutient qu'on avait retrouvé un coffre-fort dans un ruisseau, non loin du comptoir Riviera. Le vol était possiblement le motif. Or, aucun coupable n'a été identifié à ce jour.
Le bâtiment avait été la cible de vandales quelques jours avant l'incendie lorsqu'une fenêtre a été fracassée. M. Giroux souligne que des outils ont été installés pour assurer la sécurité des lieux. La direction du comptoir Riviera espère maintenant que les actes criminels seront chose du passé.
Jpaquette@ledroit.com