Le club de motoneige Pingouins de Mansfield poursuivi

Régis Bouchard
Le Droit
Un entrepreneur forestier de Pembroke a déposé vendredi, une poursuite de 9 millions $ contre le club de motoneige Pingouins de Mansfield à la suite d'un accident survenu sur un des sentiers du club.
Le 23 mars 2006, Shannon Clouthier faisait partie d'un convoi de 10 motoneiges parties de Rapides-des-Joachims en direction du Joncas Lodge, en empruntant les sentiers 43 et 63. M. Clouthier conduisait la seconde motoneige.
La poursuite mentionne que si le premier motoneigiste a été en mesure de freiner à temps et éviter un banc de neige « invisible » sur cette section du sentier emprunté par le convoi, il en a été autrement pour M. Clouthier.
Dans la poursuite, le procureur de ce dernier, Me Benoit Duclos soumet que son client n'a eu aucune possibilité d'éviter le banc de neige avec le résultat que sa motoneige s'est envolée et que la victime a terminé sa course dans le banc de neige de l'autre côté de la route qui est aussi empruntée par des véhicules transportant des troncs d'arbres.
Me Duclos soumet qu'il s'agit d'un cas flagrant de mauvaise signalisation pour ne pas dire d'absence totale de signalisation.
La configuration des lieux ne permettait aucunement de prévoir un virage à 90 degrés permettant de poursuivre le trajet vers le Joncas, souligne le poursuivant.
12 heures au froid
À la suite de cet accident survenu dans un endroit isolé à 70 kilomètres du moindre service, il a fallu 12 heures aux amis de M. Clouthier pour organiser son transport vers l'hôpital. En attente, la victime a donc été immobilisée dans le froid pendant tout ce temps.
À la suite des blessures subies, l'incapacité physique de M. Clouthier qui avait 32 ans au moment de l'incident, a été évaluée à 65 % et il se retrouve donc dans l'impossibilité de continuer son emploi, se privant de revenus dépassant 250 000 $ par année.
M. Clouthier réclame la somme de 8,7 millions $ pour lui-même, ainsi qu'un montant supplémentaire de 200 000 $ pour sa conjointe.
La condition actuelle de M. Clouthier est entièrement imputable, selon la poursuite, à la négligence du club de motoneiges Pingouins de Mansfield.