La CCN a jeté son dévolu sur le corridor de l'île Kettle pour le futur pont interprovincial.
La CCN a jeté son dévolu sur le corridor de l'île Kettle pour le futur pont interprovincial.

Le choix revient sur l'île Kettle

François Pierre Dufault
François Pierre Dufault
Le Droit
La Commission de la capitale nationale (CCN) a confirmé le choix du corridor de l'île Kettle pour la construction d'un sixième pont interprovincial au-dessus de la rivière des Outaouais, mardi. L'agence fédérale dit asseoir son choix sur l'étude «la plus rigoureuse» jamais réalisée, qui écarte définitivement deux corridors à la hauteur des îles Duck.
Tel que rapporté par LeDroit, cette fin de semaine, le futur pont relierait la promenade de l'Aviation, à Ottawa, à la montée Paiement, à Gatineau.
Le corridor de l'île Kettle a coiffé ceux des îles Duck à presque tous les points de vue, selon les ingénieurs qui ont comparé les trois options. «C'est le corridor qui offre le plus d'options au niveau du transport collectif», a indiqué l'expert-conseil Eric Peissel, de la firme Genivar, qui a réalisé la plus récente étude avec la firme Roche pour le compte de la CCN.
L'annonce de la CCN a reçu un accueil mitigé du côté d'Ottawa.
La ministre Madeleine Meilleur a immédiatement dit à son gouvernement à Queen's Park, mardi, de ne pas financer sa part du projet évalué à 1,16 milliard $.
«J'ai toujours maintenu que le nouveau pont ne devrait pas perturber les quartiers résidentiels établis. Tout nouveau pont interprovincial doit éliminer les camions du centre-ville, et toute proposition qui ne respecte pas les communautés locales ainsi que l'élimination des camions dans les zones résidentielles n'est pas une solution», a déclaré Mme Meilleur, qui représente la circonscription d'Ottawa-Vanier où aboutirait un pont à l'île Kettle.
«La priorité pour Orléans est d'avoir un système de transport rapide, fiable et efficace pour se rendre au centre-ville d'Ottawa. Tant que l'on n'aura pas le train léger jusqu'au chemin Trim, je ne vois pas comment un nouveau pont peut mieux nous servir», a renchéri le député provincial Phil McNeely, d'Ottawa-Orléans.
Le député fédéral Royal Galipeau s'est dit satisfait du choix de la CCN. «C'est le bon corridor», a-t-il partagé au Droit, rappelant que toutes les études depuis le rapport Gréber recommandent la construction d'un pont à la hauteur de l'île Kettle.
Le conseiller municipal Rainer Bloess a abondé dans le même sens. «C'est le moindre de trois maux», a commenté l'élu du quartier Innes, affirmant du même souffle que la Ville d'Ottawa a d'autres priorités plus urgentes que la construction d'un pont interprovincial.
Des citoyens des arrondissement Manor Park et Rockcliffe de la Ville d'Ottawa ont aussi dénoncé le choix de l'île Kettle, cette fin de semaine.
La CCN doit consulter les populations d'Ottawa et Gatineau à nouveau, les 27 et 30 mai respectivement, avant d'entreprendre une évaluation environnementale du site de l'île Kettle.