La Ville de Gatineau « espère » qu’avec le lancement des travaux d’arrosage, l’ouverture des patinoires pourra se faire d’ici au début de la période des Fêtes.

L'arrosage des patinoires commence

L’entrepreneur responsable de l’entretien d’une soixantaine de patinoires extérieures à Gatineau a commencé l’arrosage des surfaces vendredi, ce qui laisse entrevoir la possibilité que la glace soit prête pour la période des Fêtes.

Le conseiller Pierre Lanthier, qui préside la commission des loisirs, des sports et du développement communautaire de la Ville de Gatineau, a indiqué que selon le devis du sous-traitant responsable de préparer et d’entretenir des patinoires municipales, l’arrosage devait se faire uniquement après qu’une épaisseur de cinq centimètres de neige compactée eut été atteinte.

« Le but principal, c’est d’assurer une longévité des patinoires, parce que si on arrose comme on va le faire alors qu’on est proche de trois centimètres, si on a une période de redoux de deux ou trois jours, on risque de perdre l’ensemble de nos patinoires », a expliqué M. Lanthier.

La Ville a toutefois changé son approche, de sorte que l’arrosage a pu commencer vendredi sur la soixantaine de patinoires — avec ou sans bandes — faisant l’objet d’un contrat municipal.

Pour les années à venir, le conseiller du district Bellevue veut analyser la situation avec les services municipaux.

« Je pense qu’on peut s’ajuster au niveau du fameux cinq centimètres, [...] et regarder ça surtout en fonction des conditions météorologiques », dit-il.

La Ville « espère » qu’avec le lancement des travaux d’arrosage, l’ouverture des patinoires pourra se faire d’ici au début de la période des Fêtes.

Pierre Lanthier souligne toutefois que le sort des patinoires repose aussi en grande partie, évidemment, sur les épaules de Dame Nature.

En parallèle, l’arrosage est aussi commencé sur la surface de quelques-unes de patinoires dont l’entretien est sous la responsabilité d’organismes à but non lucratif, a fait savoir M. Lanthier.