Chaque saison, de 1200 à 1500 sapins environ sont récupérés par la CCN pour la patinoire du canal Rideau.
Chaque saison, de 1200 à 1500 sapins environ sont récupérés par la CCN pour la patinoire du canal Rideau.

L’arbre de Noël peut profiter à d’autres espèces si on le dépose dans la cour

La Presse Canadienne
Plutôt que d’envoyer son arbre de Noël au dépotoir ou à la déchiqueteuse, Conservation de la nature Canada (CNC) suggère de le déposer simplement dans son arrière-cour pour en faire profiter les espèces qui nous entourent.

Dan Kraus, biologiste principal à l’organisme sans but lucratif CNC, souligne que l’arbre pourrait notamment servir d’abri pour les oiseaux pendant les mois d’hiver, en particulier lors des nuits froides et des tempêtes.

Il suggère de le poser près d’un autre arbre, contre une clôture ou simplement à même le sol dans son jardin.

Pour les plus imaginatifs, CNC propose de le transformer «en une mangeoire ornée de cônes de pin recouverts de beurre d’arachides, de guirlandes d’arachides et de suif».

Une fois qu’il aura perdu la plupart de ses aiguilles, il sera possible de couper les branches pour les disposer là où pousseront les fleurs printanières, et de déposer le tronc ailleurs, à même le sol.

Selon Dan Kraus, l’été venu, l’arbre deviendra un habitat naturel, protégera les fleurs sauvages, retiendra l’humidité et contribuera à enrichir le sol, comme le font les branches et arbres morts dans la forêt.

Des insectes, dont des pollinisateurs comme l’abeille charpentière, pourront s’y creuser un abri.

«À l’automne, les branches et le tronc de votre arbre commenceront à retourner à la terre. Bon nombre de nos arbres de Noël, en particulier les épinettes et sapins baumiers, sont très peu résistants à la pourriture et se dégradent rapidement lorsqu’ils sont exposés aux éléments. Plus les branches coupées et le tronc sont en contact avec le sol, plus vite ils se décomposeront», souligne M. Kraus dans le communiqué publié par l’organisme.

Au canal Rideau

De son côté, la Commission de la capitale nationale (CCN) utilise les sapins de Noël pour sa patinoire du canal Rideau. Les arbres sont disposés à certains endroits sur la longueur de la patinoire et servent à embellir la patinoire et à bloquer le vent près des cabanes pour chausser les patins et des concessions de nourriture. 

Chaque saison, de 1200 à 1500 sapins environ sont récupérés par la CCN pour la patinoire du canal. Les arbres sont enlevés à la fin de la saison, puis ils sont déchiquetés et servent de paillis pour les parcs et jardins.

Les gens peuvent disposer de leur sapin en les apportant au point de dépôt situé dans le terrain de stationnement situé sur la promenade Colonel By, à l’ouest du pont de l’avenue Bronson.

À noter que la patinoire du canal Rideau n’est toujours pas ouverte.

Avec Charles-Antoine Gagnon, Le Droit