À la fin du mois d’avril, Moisson Outaouais a mené une massive campagne de collecte de denrées dans 18 épiceries de la région.

L’appel à l’aide de Moisson Outaouais

« La faim ne prend pas de vacances ». C’est le message que l’organisme d’aide alimentaire Moisson Outaouais désire transmettre à la population.

En entrevue avec Le Droit, la responsable des communications chez Moisson Outaouais, Marie-Michelle Barette, soutient que « les dons tendent à diminuer l’été, malgré le fait qu’il n’y ait pas moins de gens à desservir. »

« Les gens sont en vacance et ont moins la tête à faire des dons alimentaires que dans le temps des Fêtes où l’esprit rassembleur occupe une plus grande place dans le cœur des gens. » 

Elle souligne aussi que durant la période estivale, il y a « plusieurs cas d’enfants qui sont issus de familles défavorisées qui n’ont pas accès à l’aide alimentaire qui est normalement fournie par les établissements scolaires »

À la fin du mois d’avril, Moisson Outaouais a mené une massive campagne de collecte de denrées dans 18 épiceries de la région. Une collecte qui a permis à l’organisme d’amasser plus de 100 000 $ en nourriture.

Deux mois plus tard, toutes les denrées amassées avaient été distribuées.

« D’année en année, le nombre d’organismes que nous devons desservir augmente. Nous avons 38 organismes à approvisionner, ce qui fait en sorte que nous avons besoin de plus d’aliments pour répondre aux besoins. »

Moisson Outaouais vient en aide à près de 8 000 personnes mensuellement. Malgré tout, plus de 29 000 personnes sont en situation d’insécurité alimentaire dans la région.

Aliments frais

Pour l’organisme, la priorité est d’amasser des denrées fraîches. « Nous voulons que les gens aient accès à de la nourriture fraîche et pas seulement à des conserves ».

Ce sont toutefois les aliments non périssables qui sont les plus sollicités par les gens dans le besoin. « Certaines personnes n’ont même pas accès à un réfrigérateur, il est donc difficile pour eux de conserver des aliments frais pour plusieurs jours. Voilà pourquoi les aliments non périssables partent plus vite ».

« Il ne nous reste plus aucun cannage. Toutes les denrées non périssables que nous avions en inventaire ont été distribuées. »

Moisson Outaouais invite la population à faire des dons en argent pour les aider à regarnir leurs étagères.

« Le don d’argent est idéal pour nous parce que ça nous permet d’aller acheter des aliments qui vont venir combler certains manques. Un don d’un dollar équivaut à cinq dollars de nourriture. »

Ceux et celles qui désirent faire des dons monétaires peuvent le faire par téléphone au 819-669-2000 ou sur le site web de l’organisme au www.moissonoutaouais.com/index.php/fr/donner-1/don-monetaire.