La Une de l’année

Une manifestation historique, des milliers de francophones et de francophiles au centre-ville d’Ottawa, le drapeau vert et blanc qui flotte dans le ciel de la capitale, la voix des Franco-Ontariens qui se fait entendre haut et fort. Tous les éléments étaient réunis, au lendemain de la manifestation du 1er décembre 2018, pour que la page frontispice du journal Le Droit fasse écho à la grandeur de l’événement. L’Association de la presse francophone (APF) a reconnu la force de cette édition en décernant au quotidien Le Droit le Prix d’excellence de la « Une » de l’année.

Ces prix ont été remis lors d’un gala célébrant la presse francophone au pays, jeudi soir, à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard. 

Le prix du journal de l’année a été décerné au Franco, seul journal francophone de l’Alberta.

La « Une » de l’année a été publiée le matin du 3 décembre 2018. 

Au cours du week-end, notre équipe avait assuré la couverture de la manifestation monstre en réaction à la décision du premier ministre ontarien Doug Ford d’abolir le Commissariat aux services en français et de reléguer aux oubliettes le projet d’Université de l’Ontario français. 

Le fameux jeudi noir.

Lors de la manifestation du 1er décembre, Le Droit a d’ailleurs publié un cahier spécial de « La Résistance », brandi par de nombreux manifestants lors des rassemblements à Ottawa et dans l’Est ontarien.

J’en profite pour féliciter toute l’équipe du journal Le Droit, particulièrement le chef de pupitre Étienne Morin, les photographes Martin Roy et Simon Séguin-Bertrand, les journalistes Julien Paquette et Émilie Pelletier, de même que le chroniqueur Denis Gratton et la directrice de l’information Geneviève Turcot, qui ont travaillé sur cette édition bien spéciale.

Cette distinction est le fruit d’efforts conjugués et nous remplit de fierté.

Patrice Gaudreault, Rédacteur en chef, Le Droit