Les élèves de 9e et 11e année de l’école Omer Deslauriers d’Ottawa ont pu avoir beaucoup d’information concernant l’effet du cannabis sur le cerveau.

La technologie pour comprendre les effets du cannabis

Munis d’un casque de réalité virtuelle, les élèves de la 9e à la 11e année de l’école secondaire publique Omer-Deslauriers ont pu exécuter des tâches du quotidien, tout en découvrant comment la marijuana affecte leur cerveau. La technologie leur a fait vivre des moments où leur coordination, leur mémoire et leur attention étaient altérées.

Plus de 260 jeunes ont eu l’occasion de participer vendredi à une activité interactive où technologie, arts et sports étaient au rendez-vous pour les informer des effets de la consommation de cannabis sur leur santé.

« Ça nous montre que le cannabis affecte beaucoup l’harmonie de notre corps. Je sais que le cannabis peut avoir des effets sur nos notes à l’école parce que le temps de réaction est moins vite et on a de la difficulté à apprendre. À l’école ici, on sait tous que le cannabis c’est quelque chose de très mauvais », explique Mostafa Abdelaal, élève en 10e année.

Six stations interactives étaient à la disposition des élèves dans le cadre de la tournée « Vis ta passion ».

Un mur de graffiti et une table de mixage sonore leur ont fait découvrir les bienfaits des arts sur leur cerveau lorsque la dopamine est sécrétée.

Un autre atelier permet d’observer comment le THC affecte les différentes parties du cerveau.

« Les jeunes ont la chance de découvrir les effets du cannabis sur le cerveau et de trouver des activités qui sont meilleures. Une journée comme aujourd’hui, c’est bon pour eux parce que c’est interactif et amusant et c’est dans ces moments-là qu’ils sont plus ouverts à apprendre et à parler », soutient Yannick Mbuluku, animateur culturel au sein de l’établissement du secteur Nepean.

La tournée « Vis ta passion » fait le tour du Canada et va à la rencontre des jeunes de 13 ans et plus afin de prévenir l’usage du cannabis alors que leur cerveau est encore en développement.

En 2016-2017, l’enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues chez les élèves révélait que les jeunes de la 7e à la 12e année qui consomment du cannabis avaient 14 ans quand ils en ont utilisé pour la première fois. De plus, 10 % des élèves pensent que la consommation régulière de marijuana ne comporte aucun risque.

L’objectif de la tournée est d’encourager les jeunes à faire des choix éclairer tout en faisant des liens avec leur vie scolaire.

« Si tu es stressé pour un examen, à la place de consommer du cannabis qui va nuire à ton apprentissage, tu peux te tourner vers la musique, l’art ou les sports », raconte Evelyne, ambassadrice de la tournée « Vis ta passion ».

Les notions acquises grâce à la tournée seront utilisées dans le cadre de projets scolaires et les informations recueillies permettront aux élèves d’entamer des discussions avec leur famille sur ces enjeux précis.

« J’ai appris les conséquences de la marijuana et ses effets secondaires. J’ai aussi appris plus de détails sur les effets que ça peut avoir sur la santé mentale. On a vu comment ça peut nous affecter », raconte Malik Abudieh, élève de 10e année.