Le Droit
Malgré une fausse alerte, la STO a décidé de procéder à l’inspection de sa flotte pour s’assurer qu’il n’y ait aucune bestiole dans ses 336 autobus.
Malgré une fausse alerte, la STO a décidé de procéder à l’inspection de sa flotte pour s’assurer qu’il n’y ait aucune bestiole dans ses 336 autobus.

La STO inspectera ses autobus

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
La Société de transport de l’Outaouais (STO) procédera à l’inspection de sa flotte pour s’assurer qu’aucun parasite ne voyage clandestinement dans ses autobus.