L’avant-bras droit de Saint-François-Xavier est habituellement conservé dans un reliquaire exposé en Italie.

La relique de Saint-François-Xavier au Canada en janvier

Une relique «miraculeuse» de Saint-François-Xavier, missionnaire jésuite espagnol mort en 1552, arrivera sous peu au Canada.

Il s’agit de l’avant-bras droit du religieux, qui n’a pas subi de décomposition, malgré le passage du temps.

Pour la première fois, la relique sera exposée dans 14 villes canadiennes, dont Montréal et Québec, du 3 janvier au 2 février.

L’avant-bras droit de Saint-François-Xavier est habituellement conservé dans un reliquaire et exposé à la piété des fidèles dans l’église du Gesù, à Rome, en Italie. Quant à son corps, il repose à Goa, en Inde, où il a passé une partie de sa vie.

Les autorités religieuses canadiennes s’attendent à ce que plus de 100 000 personnes viennent vénérer la relique le mois prochain, un chiffre semblable au nombre de personnes que Saint-François-Xavier a baptisées avec ce même bras et main droits.

Saint-François-Xavier est né le 7 avril 1506 dans le royaume de Navarre, aujourd’hui l’Espagne. Il est considéré comme faisant partie du groupe fondateur de la Compagnie de Jésus, cet ordre religieux qu’on appelle communément «les jésuites». 

Compagnon de Saint-Ignace-de-Loyola, il passa la plus grande partie de sa vie religieuse en mission en Asie, principalement dans les colonies portugaises de son temps, en Inde et au Japon. Il fut le premier missionnaire chrétien à se rendre au Japon. On l’appelle «l’apôtre des Indes et du Japon». 

Saint-François-Xavier est décédé le 3 décembre 1552 sur l’île de Sancian, au large la Chine, pays qu’il espérait évangéliser.