Les petites Zoé et Rafaëlle n'ont pas tardé à enfiler leur manteau pour aller jouer dans la neige fraîchement tombée jeudi dans la région.

La région s'en tire à bon compte

Même si les déneigeuses ont eu beau ne pas chômer et que les amateurs de sports hivernaux avaient de quoi sourire, il n'en demeure pas moins que la région de la capitale nationale a été relativement peu affectée jeudi par la tempête qui a déferlé sur l'est du pays.
 Lorsque les précipitations se sont estompées en début de soirée, près de 10 cm de neige s'étaient accumulés au sol à Ottawa, ce qui correspondait aux prévisions météo. 
Autant à Gatineau qu'à Ottawa, les opérations de déneigement ont été enclenchées et étaient toujours en cours au moment d'aller sous presse. 
Au grand dam des voyageurs, quelques dizaines de vols ont dû être annulés ou retardés au cours de la journée à l'aéroport international d'Ottawa, la majorité en provenance ou à destination des Maritimes, de la Côte est américaine ou de Toronto, Montréal et Québec.
Sur le réseau routier, aucun incident n'a été signalé par les différents corps policiers des deux côtés de la rivière des Outaouais, outre quelques accrochages ou dérapages n'ayant eu pour conséquence rien de plus que de la tôle froissée.
En fin de soirée, les routes de la région étaient partiellement enneigées et la visibilité était bonne. 
De leur côté, les stations de ski de l'Outaouais se réjouiront de cette neige fraîchement tombée, chacune d'entre elles offrant en date de jeudi matin entre 40 et 55 % de leur domaine skiable. 
Rappelons que dans plusieurs régions du Québec, du Bas Saint-Laurent à l'Estrie en passant par Québec, Charlevoix et la Gaspésie, de 25 à 50 cm de neige étaient attendus en raison de ce système dépressionnaire qualifié de « bombe météo », sans compter les forts vents. Plus au sud de la province, à Montréal, ce système devait laisser sur son sillage de 10 à 20 cm. 
La région, où environ 115 cm de neige sont tombés jusqu'ici cette saison en incluant les accumulations de jeudi, soit le double de la normale (57 cm), aura droit à une courte accalmie vendredi avant le retour des flocons samedi dès la mi-journée.
Météorologue à Environnement Canada, Maxime Desharnais précise que la capitale fédérale risque fort de recevoir pour cette dernière journée de l'année 2016 de 5 à 10 cm de neige.
Par la suite, Dame nature sera assez calme pour l'amorce de la nouvelle année, aucune tempête n'étant sur le radar aussi loin que les spécialistes puissent voir.
« Mais il faut prendre ça avec un grain de sel. Oui, à date, il n'y a rien dans le collimateur, mais rien ne dit qu'on ne se fera pas surprendre. C'est ça, l'hiver, surtout quand on parle des prévisions au-delà de cinq jours », note M. Desharnais. 
Quant aux températures, elles se maintiendront au-dessus ou près des normales saisonnières (-6 le jour, -14 la nuit) dans les prochains jours.
Avec La Presse Canadienne