Une vingtaine de centimètres de neige sont tombés sur la région, causant des maux de tête aux automobilistes.

La région frappée par un «clipper albertain»

L’Outaouais et l’Est ontarien ont été frappés par un « clipper albertain », mardi. Ce système météorologique ayant pris naissance dans l’ouest du Canada a apporté une vingtaine de centimètres dans la région de la capitale.

Sans être la tempête du siècle, la première bordée de neige significative de la saison a fait parler, en partie à cause des retards importants sur le réseau routier.

L’autoroute 50 était congestionnée dès 6 h 30. Il a fallu plus de 90 minutes, en matinée, pour atteindre le pont des Draveurs depuis le boulevard Labrosse, à Gatineau.

La situation était aussi compliquée sur les autoroutes 417 et 174, du côté ontarien. Les automobilistes des secteurs Kanata et Orléans ont vu leur patience mise à rude épreuve.

Dès 15 h, la 417, entre le centre-ville et Kanata, était transformée en stationnement.

Les écoles de l’Outaouais et de l’Est ontarien sont restées ouvertes, mais le transport a été suspendu pour le Catholic District School Board of Eastern Ontario (CDSBEO) et le Conseil scolaire Upper Canada.

À 13 h, l’Aéroport d’Ottawa enregistrait une accumulation de 11 cm.

Gatineau et Ottawa ont maintenu leurs avis d’interdiction de stationner dans les rues, dans la nuit de mardi à mercredi.

Oc Transpo et la Société de Transport de l’Outaouais ont accusé des retards en raison des conditions routières difficiles et de la congestion pour le moins importante.

Cette averse était associée à un « clipper de l’Alberta », selon Météo Média. Ce terme désigne un système dépressionnaire qui se déplace rapidement, et qui, vu d’un satellite, a la forme d’une voile.

Les clippers étaient des embarcations à voiles rapides bien connues au 18e siècle.

Le retour à la maison, mardi soir, a été compliqué par la formation de glace sur les routes de la région.

Des rafales et de la poudrerie pourraient causer des surprises aux automobilistes, piétons, et cyclistes, jusqu’à mercredi midi.

Les averses devraient cesser, au plus tard, mercredi matin.