Dans le sud du Québec, ce sont surtout les arbres qui ont pâti du passage de la tempête tropicale Irene. À Montréal, des dizaines de véhicules ont été endommagés par des branches arrachées par les vents. Des bâtiments ont aussi subi quelques dommages.
Dans le sud du Québec, ce sont surtout les arbres qui ont pâti du passage de la tempête tropicale Irene. À Montréal, des dizaines de véhicules ont été endommagés par des branches arrachées par les vents. Des bâtiments ont aussi subi quelques dommages.

La région épargnée par Irene

Le Droit
L'ouragan Irène a laissé quelques traces de son passage en Outaouais.
La région a toutefois été épargnée, n'étant balayée que par des rafales atteignant 50 km/h.
Hier soir, plus de 2600 abonnés d'Hydro Québec étaient dans le noir en raison de rafales de vent. C'est la municipalité de Val-des-Monts qui a été la plus durement touchée, avec près de 1300 abonnés sans service.
Une douzaine de correspondances entre Ottawa et certaines villes de la côte est américaine ont été annulées. Des vols ont aussi été reportés en direction et en provenance de Montréal. « C'est mieux que ce que nous nous attendions », a soutenu une porte-parole, Krista Kealey.
À l'aéroport Montréal-Trudeau, presque tous les vols en direction ou en provenance de la côte est américaine et des Maritimes étaient annulés hier.
Sur les routes du Québec, on rapportait peu de dégâts en raison des intempéries. Plusieurs routes ont toutefois été encombrées par des cônes et des panneaux de signalisation renversés par les rafales.
Les intempéries ont forcé la fermeture d'une seule route, la 229 à Sainte-Julie, en Montérégie. Un poteau électrique a été renversé et celui-ci est tombé de part en part de la voie.
Si ce n'est que de quelques averses prévues demain, Environnement Canada prévoit le retour du beau temps jusqu'à samedi dans la région.
LeDroit avec La Presse