La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots.
Des pressions pour qu'Ottawa soit déclarée ville refuge
Un regroupement de plus de 25 organismes et individus revient à la charge en demandant à la Ville d'Ottawa de faire de la capitale nationale une ville refuge, c'est-à-dire de rendre accessibles les services municipaux à tous, quel que soit le statut d'immigrant, sans crainte de détention ou d'expulsion à la suite de la transmission d'informations à la police. «La montée de l'islamophobie et le sentiment anti-immigrant ont rendu la communauté musulmane nerveuse et a augmenté la peur. Une politique de la ville sanctuaire constituerait un moyen concret de montrer l'engagement de la Ville à bâtir la confiance et à créer une communauté inclusive», a entre autres affirmé le président de l'Association musulmane d'Ottawa, Mohammad Zakaria Khan. Certaines villes du pays ont déjà adopté des mesures pour être des villes refuges, dont Montréal et Vancouver.
Les sacs de plastique compostable désormais acceptés
La Ville de Gatineau rappelle aux citoyens que les sacs de plastique compostable seront acceptés dans les bacs bruns dès samedi, une pratique qui était auparavant interdite, alors que seuls les sacs de papier étaient acceptés. Pour être acceptés, les sacs de plastique doivent toutefois être certifiés compostables par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ). Ceux-ci seront en vente chez les détaillants gatinois. Selon la municipalité, cette nouvelle mesure devrait permettre de composter annuellement 2700 tonnes de plus qu'en 2013. Avec son Plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020, Gatineau souhaite réduire de 45% la quantité de déchets produits sur son territoire.