La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots.

Piéton tué à Ottawa

Un piéton a été heurté à mort par un véhicule mercredi soir dans l’ouest d’Ottawa. La tragédie est survenue sur la promenade Seyton, située à l’ouest de l’autoroute 416. Le conducteur du véhicule fait l’objet d’une enquête de la police d’Ottawa. L’âge et le sexe de la victime n’ont pas été dévoilés par la police. La promenade Seyton a été fermée à la circulation entre le chemin Westcliffe et la promenade Cymbeline pour les besoins de l’enquête.

Fusillade à Ottawa : la police recherche des témoins

Le Service de police d’Ottawa (SPO) recherche des témoins de la fusillade survenue mardi après-midi dans le secteur des chemins Walkley et Albion et de la promenade Baycrest. Deux hommes de 23 et 27 ans ont été blessés par balles dans la voiture dans laquelle ils prenaient place. Leurs blessures sont graves, mais leur vie n’est pas en péril. Une voiture dans laquelle le ou les présumés auteurs de l’attentat auraient pris place a été vue quittant les lieux de la fusillade. Le SPO n’avait annoncé aucune arrestation en lien avec cette fusillade, en fin de journée, mercredi. Toute personne ayant des renseignements concernant cette affaire peut les transmettre à l’Unité des armes à feu et des bandes de rues au 613-235-1222, poste 5050.

Le grand rendez-vous des associations au Musée canadien de l'Histoire

Le Rapprochement des associations, le plus important 5 à 7 d’affaires de la région, a réuni professionnels, travailleurs autonomes et entrepreneurs mercredi au Musée canadien de l’histoire, à Gatineau. Les organisateurs de l’activité de réseautage attendaient un millier de personnes. Le Rapprochement des associations célèbraient ses 20 ans. Le 5 à 7 permet de lancer et de célébrer la nouvelle année d’affaires, et d’inviter des gens d’affaires non membres des associations de se joindre à l’un des regroupements présents.

Le Rapprochement des associations, le plus important 5 à 7 d’affaires de la région, a réuni professionnels, travailleurs autonomes et entrepreneurs mercredi au Musée canadien de l’histoire, à Gatineau.

Pipe à eau : contestation constitutionnelle retirée

La contestation constitutionnelle du règlement municipal d’Ottawa sur l’usage des pipes à eau (houka) a été retirée. La demande d’injonction de l’établissement Lebanese Palace, de son propriétaire, Brian Mahmoud, et du client Fadi Itaiff contre le règlement municipal interdisant l’usage des pipes à eau dans les lieux publics fermés devait être entendue par la Cour supérieure de l’Ontario le 8 février. En retour, la Ville retirera l’accusation portée en juin 2016 contre l’établissement car les demandeurs ont accepté de continuer à respecter le règlement, «comme ils le font depuis l’été dernier», précise-t-on du côté de la Ville. Les demandeurs voulaient contester le règlement, affirmant qu’il est discriminatoire à l’égard des droits culturels des Canadiens d’origine arabe. Par ailleurs, la Ville d’Ottawa continue ses inspections et a indiqué avoir déposé 54 accusations depuis avril 2017 contre des individus et des exploitants de huit autres établissements où l’on fume la pipe à eau. Le règlement est entrée en vigueur en décembre 2016.

Une première heure de grève à l’UQO

Le Syndicat des professeures et professeurs de l’Université du Québec en Outaouais (SPUQO) a tenu une première heure de grève, mercredi matin. Quelques dizaines de syndiqués étaient présents en matinée sur le piquet de grève devant le pavillon Alexandre-Taché. Sans contrat de travail depuis le printemps 2015, les professeurs syndiqués avaient adopté à 75 %, le mois dernier, le premier mandat de grève de l’histoire du SPUQO, qui prévoit une banque de dix heures de débrayage, « à déclencher au moment jugé opportun ». Le SPUQO estime que ses demandes salariales auprès de l’employeur « sont justifiées, claires et visent la reconnaissance équitable de la valeur de l’ensemble des tâches que nous accomplissons chaque jour ». Une nouvelle assemblée générale des quelque 250 membres du syndicat affilié à la Confédération des syndicats nationaux est prévue dans la semaine du 12 février.

Le Syndicat des professeures et professeurs de l’Université du Québec en Outaouais (SPUQO) a tenu une première heure de grève, mercredi matin.

Drapeau vert sur l’ensemble du canal Rideau

La patinoire du canal Rideau sera ouverte sur l’ensemble de ses 7,8 km à compter de jeudi matin, du centre-ville jusqu’aux écluses Hartwells, a annoncé mercredi la Commission de la capitale nationale. La 48e saison de patinage sur le canal a été lancée le 5 janvier avec l’ouverture d’un tronçon de 5 km. Il reste maintenant à dame Nature d’offrir sa pleine et entière collaboration. La saison 2016-2017 n’avait duré que 25 jours, soit la plus courte des dix dernières saisons. La patinoire enregistre en moyenne par année 20 000 visites par jour d’ouverture.

Uber : recours collectif contre Ottawa

La Cour supérieure de l’Ontario a autorisé mardi un recours collectif de chauffeurs de taxi et de détenteurs de permis contre la Ville d’Ottawa pour avoir consenti à l’arrivée du service de chauffeurs privés Uber. Dans une note de service transmise mercredi, le greffier de la Ville d’Ottawa, Rick O’Connor, a réitéré que la Ville « continuera de se défendre vigoureusement contre les allégations contenues dans la poursuite ». La poursuite que veut intenter Metro Taxi et son propriétaire, Marc-André Way, vise à obtenir des dommages-intérêts de 215 millions $. Les plaignants affirment notamment que le règlement municipal de 2016 qui a permis l’arrivée d’Uber a entraîné une perte de la valeur des permis de taxi. Ils accusent aussi la Ville de discrimination alors que plus de 90 % des chauffeurs sont de minorités ethniques. Le syndicat Unifor conteste lui aussi le règlement municipal. La cause sera entendue devant un tribunal au début du mois de février.

Le Droit