La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots

Perquisition du SPVG dans Hull

Une femme de 26 ans et un homme de 24 ans ont été arrêtés jeudi dernier à Gatineau lors d’une perquisition de drogues qui a notamment permis aux policiers de saisir 632 grammes de cannabis. L’opération policière a été menée au 15, rue Duquesne, à la suite d’une information reçue du public, a précisé lundi le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG). En plus de la marijuana, les policiers ont mis la main sur 337 comprimés de métamphétamine, 11,5 g de cocaïne, 25,8 g de haschisch, trois grammes de wax, une petite quantité d’une substance blanche de nature inconnue ainsi que 3790 $ en devise canadienne. Les deux individus font face à des accusations en matière de stupéfiants, de biens criminellement obtenus et de non-respect d’engagements. Ils ont comparu en cour la semaine dernière. Le SPVG a indiqué que le mandat visait à mettre fin à un réseau de trafic de stupéfiants dont les substances étaient destinées au marché local.

Une bretelle de la 417 disparaît de la carte

Une bretelle d’accès de l’autoroute 417 en direction est a été fermée en permanence lundi par le ministère des Transports de l’Ontario. La rampe d’accès, située en bordure du centre commercial Westgate, sur l’avenue Carling, a été condamnée en raison des travaux d’élargissement de l’autoroute sur un tronçon d’environ deux kilomètres entre l’avenue Maitland et la promenade Island Park. Une quatrième voie de circulation sera ajoutée sur l’autoroute de la capitale fédérale. Avec la construction projetée dans le secteur d’un important complexe immobilier et du nouveau campus Civic de l’Hôpital d’Ottawa, des résidents et des associations de citoyens ont exprimé leur mécontentement face à cette fermeture, précisant que les automobilistes n’auront désormais que les bretelles Kirkwood et Parkdale pour accéder à la 417 en direction est. Un regroupement suggère entre autres aux citoyens d’écrire aux ministres et députés de la région Bob Chiarelli et Yasir Naqvi pour leur faire part de leurs préoccupations.