La région en bref

Le Droit
Le Droit
Les événements du jour, en quelques mots.

Maryse Gaudreault ne s’attend pas à des délais supplémentaires pour Pink

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, ne s’attend pas à ce que les modifications apportées au projet d’élargissement du chemin Pink par le conseil municipal de Gatineau engendrent de longs délais pour l’obtention des nouvelles autorisations du ministère des Transports du Québec (MTQ). 

Une majorité d’élus gatinois se sont rangés derrière la conseillère du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette, mardi, pour faire ajouter un trottoir de 200 mètres sur le côté nord du chemin Pink au coût de 400 000 $. La conseillère a indiqué que cela pourrait entraîner des délais supplémentaires, mais selon elle il vaut mieux avoir un projet complet dès le départ. 

Mme Gaudreault s’est informée auprès du MTQ et il semble que l’ajout au projet fait par la Ville de Gatineau est « très mineur » par rapport à l’ensemble du projet. « Toutes les analyses ont été faites, tant sur le tracé que les analyses environnementales, note la députée. D’ajouter un bout de trottoirs ne remet pas en question tout ce qui a déjà été fait. Ça va nécessiter une nouvelle autorisation, mais ça ne devrait pas vraiment causer de délais supplémentaires. »

Mme Gaudreault précise toutefois que c’est la Ville de Gatineau qui est maître d’œuvre du projet et que c’est à elle que reviendra de refaire les plans d’ingénieurs pour ajouter le bout de trottoir manquant. 

Ainsi, plus vite le MTQ obtiendra ces nouveaux plans de la Ville, plus vite Québec pourra donner les nouvelles autorisations.

Captage des eaux usées: six mois de retard

Le projet de construction de deux tunnels de captage des eaux usées à Ottawa enregistre un retard de six mois sur l’échéancier original. Le retard est dû à l’excavation du puits et du tunnel d’entrée au site situé à proximité de l’avenue Chamberlain et de la rue Kent. Les travaux devraient se terminer en 2020 pour une mise en service la même année. La Ville tentera de trouver des possibilités permettant d’atténuer ce retard de construction. Le budget du projet évalué à 232,3 millions $ est respecté. Ces tunnels permettront de réduire la fréquence des débordements des égouts dans la rivière des Outaouais en cas de tempête.

ERRATUM

Dans l’article intitulé «Lueur d’espoir pour les membres de Desjardins» paru à la page 12 de notre édition d’hier, nous pouvions lire que l’assemblée générale annuelle de la Caisse Desjardins du Coeur-des-vallées avait eu lieu à l’église Évangélique Baptiste de Thurso. Or, la réunion de la coopérative de services financiers tenue mardi soir s’est plutôt déroulée à l’église St-Jean-L’Évangéliste de Thurso. Toutes nos excuses pour cette erreur.