La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots.
Appuis au projet de ville refuge
Une quarantaine de professeurs de l'Université d'Ottawa et de l'Université Carleton font front commun dans une lettre ouverte acheminée au maire Jim Watson et à l'ensemble des conseillers municipaux afin de démontrer leur appui au projet de faire de la capitale une ville refuge. Affirmant qu'ils ont une expertise sur le sujet qui a fait l'objet de plusieurs études, les professeurs exhortent les élus à revoir leur position et à adopter une politique en ce sens. Une telle politique a été adoptée par plusieurs villes, dont Montréal et Toronto.
Entente avec la Galerie d'Art
La Ville d'Ottawa a conclut une entente pouvant atteindre 25 ans avec la Galerie d'art d'Ottawa pour la gestion de l'institution. Le Comité des finances et du développement économique a donné son feu vert mardi à une entente pour une période de dix ans, assortie de trois options de renouvellement d'une durée de cinq ans chacune. Trop à l'étroit sur la rue Daly, la Galerie d'art quittera  pour emménager dans un édifice neuf de 23 étages situé à l'angle du pont Mackenzie-King et de la rue Waller, qui comprendra aussi un hôtel, des condos et un nouvel espace d'apprentissage pour l'Université d'Ottawa. L'ouverture du complexe est prévue cet automne.
Pierre Samson se lance
Un homme bien connu dans le Vieux-Hull et dans le milieu des affaires de la région, le comptable Pierre Samson, est sur le point de faire le saut en politique municipale. Sa décision finale n'est pas encore prise, mais selon ce que Le Droit a appris, tout indique qu'il sera candidat indépendant dans le centre-ville aux prochaines élections municipales.
« Le centre-ville c'est le coeur et les poumons de Gatineau, lance-t-il. C'est le quartier le plus important. S'il va bien, c'est toute la ville qui se portera mieux. Ce quartier a besoin de quelqu'un de fort. Si j'obtiens la certitude que je peux y faire la différence, je vais me lancer. »
M. Samson est président de la firme de comptabilité Samson et associés dont les bureaux occupent un bâtiment patrimonial sur la rue Victoria. Il est né sur la rue Champlain et possède cinq propriétés dans le centre-ville. Il a brigué l'investiture du Parti libéral du Canada dans Gatineau en 2014, mais avait été défait par Steve MacKinnon. Il a fondé le Conseil économique régional et fait beaucoup de vérifications comptables à la Ville de Gatineau, notamment pour les pompiers, les policiers et au sein de l'équipe de l'ancien vérificateur général Alain Lalonde.
Pierre Samson, président deSamson et associés, sera candidat dans le centre-ville.
« Là, je pars jouer au golf pendant deux semaines et en revenant, vers le 20 mai, je serai mûr pour annoncer ma décision », a-t-il précisé.
Il affirme sans détour que la présence de Cédric Tessier, candidat d'Action Gatineau, le pousse à réfléchir. « Ça m'énerve, dit-il. Le centre-ville est trop important. Ça prend quelqu'un de fort pour représenter ce quartier. » L'autre candidat annoncé est l'indépendant René Coignaud.
M. Samson croit que le plan particulier d'urbanisme dans le centre-ville est désuet et qu'il doit être revu. Il est favorable au projet des tours de Brigil, mais voudrait d'abord discuter avec le promoteur Gilles Desjardins. Il souhaite faire du centre-ville en environnement favorable au développement des affaires.
Retour à la normale à la STO
La STO a confirmé, mardi, le retour à la normale de son offre de service sur l'ensemble de son réseau. En raison du conflit de travail, des milliers d'usagers ont été privés de transport en commun durant plusieurs semaines. La STO a annoncé qu'elle comptait prolonger pour le mois de mai le rabais tarifaire de 25 % applicable sur le coût des abonnements et du Porte-monnaire électronique (PME). La tarification habituelle sera rétablie dès le 1er juin.