La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots.
Guertin: pas encore de date à l'agenda, dit Carrière
À un mois et demi de la fin de la session parlementaire à Québec, le député de Chapleau, Marc Carrière, indique qu'il n'a toujours pas de date en main concernant l'étude du projet de loi privé de la Ville de Gatineau au sujet du nouvel aréna Guertin, qui a été déposé le 6 février dernier. «Nous en sommes encore à l'étude des crédits et même que certains ont été reportés à la semaine prochaine. Je me sens comme un radoteur. Oui, le projet de loi pourrait être appelé avant mais ce sont les différents leaders qui vont décider de l'agenda parlementaire», a-t-il indiqué lundi. Il ajoute n'avoir aucune raison de croire que la pièce législative ne serait pas étudiée en commission parlementaire et votée avant l'ajournement des travaux à l'Assemblée nationale, prévu le 16 juin. Le député qui parraine le projet de loi se dit encore confiant que la majorité de ses collègues, y compris ceux de l'opposition, donneront leur appui. Par le biais de ce projet de loi privé, Gatineau souhaite pouvoir évacuer le principe d'appel d'offres à plusieurs niveaux pour la construction d'un nouvel aréna pour les Olympiques de Gatineau à la Place de la Cité, un projet dont le coût total est de 104 millions $.
Mcgill à Gatineau: Maryse Gaudreault veut calmer le jeu
Au lendemain de la visite à Gatineau du chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée, qui a répété qu'il était inacceptable que les étudiants de la future faculté satellite de médecine de l'Université McGill à Gatineau ne puissent pas avoir droit à un enseignement offert à 100% en français. La députée de Hull Maryse Gaudreault réplique que le gouvernement et l'institution universitaire ont pris l'engagement d'atteindre cet objectif éventuellement. «L'important, c'est qu'il y ait une faculté de médecine en Outaouais, je pense que ça fait l'unanimité. C'est la première faculté satellite de McGill, alors c'est sûr que pour eux il y a un peu de travail d'ajustement à faire», affirme-t-elle.
Mise en garde concernant la série 13 Reasons Why
La Commission scolaire des Draveurs à Gatineau a publié une mise en garde au regard de la nouvelle série télévisée américaine «13 Reasons Why» (Treize raisons) diffusée sur Netflix. «Cette série comporte des messages qui vont à l'encontre des valeurs éducatives véhiculées par la Commission scolaire auprès de ses élèves et de leurs parents. La Commission scolaire des Draveurs invite donc les parents à la vigilance au regard de cette série controversée et les encourage à aborder ce sujet avec leurs enfants au besoin», a indiqué la direction dans un message envoyé aux parents. La Commission scolaire des Draveurs tient à rassurer les parents que son personnel exerce la vigilance appropriée, et qu'ils peuvent compter sur la collaboration des ressources disponibles à l'école.
Ken Pereira et Lino Zambito à Ripon
Deux témoins vedettes de la commission Charbonneau, Lino Zambito et Ken Pereira, seront de passage au Marché public de Ripon, le 24 mai, dans le cadre d'une conférence organisée conjointement par Vision Papineau et la Ligue d'action civique. Les deux hommes, qui sont présentement en tournée à travers les régions du Québec, viendront présenter leur parcours et discuter des raisons qui les ont motivés à agir d'un point de vue citoyen. Le public pourra ensuite échanger avec les deux conférenciers. L'événement se déroulera de 19 h à 22 h. Une contribution volontaire sera demandée à l'entrée.