La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots.

Une résolution pour conserver les Mosaïcultures

Les élus gatinois seront appelés à voter, ce mardi, sur une résolution d’appui pour conserver les Mosaïcultures au parc Jacques-Cartier en 2018. 

Peu de détails ont filtré sur l’objet précis de cette résolution, mais elle survient alors que les discussions se poursuivent entre l’organisation montréalaise et ses différents partenaires pour prolonger d’au moins un an l’exposition d’art floral dans le centre-ville de Gatineau. 

La directrice générale des Mosaïcultures internationales, Lise Cormier, avait indiqué au Droit, avant les élections, qu’elle était à la recherche de financement pour maintenir cette activité qui deviendrait payante. Un retour des Mosaïcultures est aussi un enjeu pour l’aménagement du Domaine des flocons, parc emblématique du Bal de neige qui fête cette année son 40e anniversaire. 

Le conseil doit d’ailleurs voter sur une autre résolution concernant un protocole d’entente avec « Mosaïcultures/Mosaïvernales Gatineau 2018 » ainsi que sur la participation financière de la Ville pour le volet québécois du Bal de neige.


Exercice périlleux en lever de rideau

Le nouveau conseil municipal élu par les Gatinois le 5 novembre dernier entre officiellement en scène et son tout premier test viendra aussitôt que les élus auront pris place sur leur chaise autour de la table en début d’après-midi. 

Cette première rencontre publique sera préparatoire à la première séance du conseil municipal du nouveau mandat en soirée. 

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin procédera à l’un des exercices les plus périlleux du mandat, à savoir faire adopter ses nominations aux différents postes de présidents et membres des comités et commissions politiques de la Ville. Avec une majorité d’élus indépendants à la table du conseil, la tâche pourrait ne pas être de tout repos pour le chef d’Action Gatineau. 

Le maire soumet ses propositions, mais les élus peuvent amener des amendements. La décision finale se prend par vote du conseil.

Il sera intéressant de voir qui remplacera Richard Bégin à la tête du comité consultatif d’urbanisme et si Gilles Carpentier conserve la présidence de la Société de transport de l’Outaouais (STO). 

Les élus indépendants voudront conserver un équilibre entre leur représentation au sein des instances politiques de la Ville et celle des élus d’Action Gatineau. 

Le maire a fait savoir que chaque nomination allait être accompagnée d’une « lettre de mandat » précisant les objectifs à atteindre au cours des quatre prochaines années. 


Une marche pour les droits de l'enfant

Des dizaines de personnes ont participé, lundi midi, à une marche organisée par le Centre de pédiatrie sociale de Gatineau pour souligner la Journée internationale des droits de l’enfant. 

Marche pour le droit de l'enfant à Gatineau

Les participants s’étaient réunis au parc Fontaine, dans le Vieux-Hull, et ont marché jusqu’à la Maison du citoyen. 

Les droits de l’enfant sont célébrés chaque année le 20 novembre, date de l’adoption, en 1989, de la Convention relative aux droits de l’enfant par l’Assemblée générale des Nations unies.