La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots.
Une candidate à la succession de Madeleine Meilleur
L'avocate Lucille Collard a annoncé sa candidature à l'investiture libérale dans la circonscription d'Ottawa-Vanier. La résidente de Vanier mise sur une communication ouverte et efficace, un contact étroit avec la communauté et une collaboration active avec les parties prenantes. Mme Collard est conseillère scolaire depuis 2010 et affirme être prête au rôle de députée provinciale. La candidate s'est engagée pendant plusieurs années au sein de différents organismes locaux comme le Muséoparc Vanier, La Nouvelle Scène, l'Hôpital Montfort et le collège La Cité. Mme Vanier souhaite prendre le siège laissé vacant par la libérale Madeleine Meilleur.
Retour sur la réduction de taxes sur l'électricité
Au sortir de sa visite des installations d'Hydro Ottawa, la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a expliqué que le projet de loi déposé par son gouvernement, jeudi, visait à réduire les coûts de l'électricité pour les Ontariens avec une remise de 8 %, équivalente à la portion provinciale de la taxe de vente harmonisée.
Les consommateurs des régions rurales bénéficieraient d'un avantage additionnel par la réduction des frais de livraison. 
« Compte tenu de la remise de 8 %, il en résulterait des économies moyennes de 540 $ par an ou 45 $ par mois, pour les clients ruraux admissibles », a expliqué la première ministre.
Un café sur le terrain de l'ancien Théâtre des Quatre Soeurs
Le site de l'ancien Théâtre des Quatre Soeurs, à Saint-André-Avellin, accueillera finalement un café. La municipalité a annoncé en début de semaine la conclusion d'une entente avec un promoteur qui souhaite la construction d'un café sur le terrain situé à l'angle de la rue Principale et du rang Saint-Julie-Est. Le commerce, qui prévoit ouvrir ses portes 24 heures par jour, devrait permettre l'embauche de 20 à 30 employés.
Selon les détails de la résolution adoptée par le conseil avellinois, le terrain sera vendu au coût de 210 000 $. Saint-André-Avellin avait lancé un appel de propositions, en mai dernier, afin de vendre ce site qui a accueilli le théâtre pendant plus de 60 ans.