La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots.

Travaux à l’usine d’eau potable de Gatineau

Une grande partie des résidents du secteur Gatineau auront quelques ennuis avec l’eau qui coule de leur robinet au cours des prochains jours. La Ville de Gatineau doit effectuer des travaux à l’usine de production d’eau potable du secteur Gatineau, afin de remplacer un débitmètre.
Ce faisant, les citoyens pourraient temporairement observer une baisse de pression et un brunissement de l’eau. Ces effets indésirables devraient seulement se produire durant les travaux qui se dérouleront en deux étapes. D’abord, le vendredi 16 mars à 22 h (essai de vidange et remplissage de la conduite), et la semaine suivante, dans la nuit du 23 au 24 mars (remplacement du débitmètre). Malgré la coloration de l’eau, la Ville de Gatineau assure qu’il ne sera pas nécessaire de faire bouillir l’eau avant de la consommer.
Les résidences touchées se trouvent dans le périmètre formé par la rivière Gatineau, le boulevard La Vérendrye, l’avenue Cheval-Blanc et la rivière des Outaouais.

Simulation d’un confinement barricadé et d’un tireur actif

Ne soyez pas surpris si vous apercevez un déploiement de services d’urgence dans les installations d’Affaires mondiales Canada cette fin de semaine à Ottawa. Le ministère y effectuera un tournage vidéo illustrant une simulation d’intrus armés dans les bâtiments du 125, promenade Sussex (samedi de 8 h à 17 h) et du 234, avenue Laurier (dimanche de 8 h à 14 h). La vidéo, tournée avec l’aide de l’Unité de la protection contre les incendies et mesures d’urgence (CSCF), servira éventuellement à une formation du gouvernement. Les autorités simuleront un confinement barricadé et un incident impliquant un tireur actif dans les bureaux fédéraux. À terme, cette nouvelle vidéo pourra remplacer celle du département de la sécurité intérieure des États-Unis, à laquelle a recours le gouvernement canadien à l’heure actuelle. Durant l’exercice, un agent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en civil agira comme intrus armé dans l’édifice, alors que des individus déguisés en civils agiront en tant qu’employés des lieux. Le public est prévenu qu’il y aura des cris et des hurlements dans certaines prises, sans compter que l’agent en civil tirera des balles à blanc. Tous les tirs d’armes auront lieu à l’intérieur.

Réinvestir de l’argent provenant des machines à sous

La Ville d’Ottawa a souligné lors d’une cérémonie mercredi l’appui de la Société des loteries et des jeux de l’Ontario (OLG) envers plusieurs de ses projets communautaires, par exemple, l’amélioration projetée de l’accessibilité de la succursale Manotick de la Bibliothèque publique d’Ottawa (BPO) et d’autres installations partout dans sur le territoire. C’est que la Société d’État distribue chaque année cinq millions $ à la Ville d’Ottawa, une somme provenant des recettes du casino de l’hippodrome Rideau-Carleton. Parmi les autres infrastructures qui ont bénéficié d’une partie de ces fonds, on retrouve entre autres le Complexe récréatif Goulbourn et le Centre communautaire du Glebe. De l’argent a aussi été utilisé pour l’aménagement de terrains de jeux ou d’aires de jets d’eau dans certains parcs. À ce jour, la Ville a réalisé des recettes non fiscales de près de 72 millions $ grâce aux machines à sous de cette maison de jeu. Sur la photo, on aperçoit les conseillers municipaux Scott Moffatt et Tim Tierney, accompagnés de Marcelline Riddell, chef principale, Relations avec les municipalités et les collectivités à OLG.

Sur la photo, on aperçoit les conseillers municipaux Scott Moffatt et Tim Tierney, accompagnés de Marcelline Riddell, chef principale, Relations avec les municipalités et les collectivités à OLG.