La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots.

Un projet pilote pour permettre de jouer dans la rue à Gatineau

La Ville de Gatineau consulte ses citoyens sur le jeu libre dans la rue. Autrefois très courant dans la plupart de quartiers, jouer dans la rue a un peu perdu en popularité avec les années. Gatineau souhaite ramener cette habitude chez les jeunes, mais sa réglementation… l’interdit. Il est interdit de jouer dans la rue à Gatineau. La Ville souhaite changer cela, d’abord en mettant sur pied un projet pilote qui permettrait le jeu libre dans « certaines rues résidentielles » de Gatineau. Les citoyens sont invités à se rendre sur le site web de la Ville pour remplir un questionnaire à cet effet. Il est entre autres demandé quelles seraient les heures acceptables pour jouer dans la rue. La Ville souhaite aussi savoir si l’éclairage et la surveillance sont des éléments devant être pris en considération dans son projet pilote. La consultation en ligne a lieu du 15 janvier au 2 février.

Réouverture des patinoires du canal Rideau et du ruisseau de la Brasserie

Le retour du temps froid dans la région permet la réouverture des patinoires du ruisseau de la Brasserie et du canal Rideau. La première est de nouveau accessible aux patineurs depuis lundi, tandis que la seconde, fermée depuis cinq jours en raison de la pluie tombée sur la région la semaine dernière, sera rouverte mardi dès 8 h sur le tronçon compris entre la rue Somerset et les écluses Hartwells. Quant à la patinoire du lac Beauchamp, l’équipe du Service des travaux publics de la Ville de Gatineau s’affaire aux derniers préparatifs dans l’espoir de l’ouvrir au public dans les prochains jours.

L’Ontario investit dans ses écoles

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé lundi un investissement de 784 millions $ qui permettra la construction de 39 nouvelles écoles et la rénovation et l’agrandissement de 40 autres institutions à travers la province en 2018. La création de 157 nouvelles salles pour des services de garde est également prévue, permettant d’accueillir 2700 enfants supplémentaires de 0 à 4 ans. Dans la région, le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) a indiqué avoir soumis des projets au ministère de l’Éducation, sans pour autant en révéler les détails. Même son de cloche au Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), qui affirme avoir obtenu des réponses du ministère mais que les annonces viendront plus tard, les informations étant encore sous embargo.

Bilan positif pour le CIJO

À un an de la fin de son existence en tant que projet pilote, le Centre d’information juridique d’Ottawa (CIJO) dresse un bilan positif de ses activités. L’organisme affirme avoir fourni des services d’information juridique et d’orientation dans les deux langues officielles à 5400 personnes depuis son ouverture en janvier 2015. Uniquement en 2017, le Centre a servi près de 2500 justiciables, une hausse marquée de plus de 50% comparativement à l’année précédente. «Ces résultats démontrent que le Centre répond à un besoin réel de la communauté ontarienne et confirme le besoin de rendre ses services permanents», indique le CIJO, ajoutant être à pleine capacité plusieurs fois par semaine. Selon l’organisme, l’accès à la justice est primordial pour les populations les plus vulnérables, puisque près de 60 % des personnes servies par le Centre depuis le printemps dernier avaient moins de 30 000 $ de revenus.