Le Droit
L’opération policière s’est déroulée durant quatre jours alors que des agents ont joint les femmes, soupçonnées d’être victimes de traite de personnes, par le biais de petites annonces.
L’opération policière s’est déroulée durant quatre jours alors que des agents ont joint les femmes, soupçonnées d’être victimes de traite de personnes, par le biais de petites annonces.

La police à la rescousse

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
L’unité de lutte contre la traite de personnes du Service de police d’Ottawa (SPO) a mené une opération spéciale durant la semaine des festivités du match de la Coupe Grey qui les a menés dans 11 hôtels de la capitale. Une vingtaine de travailleuses du sexe ont été identifiées, dont deux ont été « immédiatement sauvées de leur situation abusive », a indiqué lundi le chef du SPO, Charles Bordeleau, lors de la réunion de la Commission de services policiers d’Ottawa.