Plusieurs familles de la région ont pris la direction de l’aéroport afin de trouver une destination vacances sans pluie.

La pluie change les plans de plusieurs vacanciers

« C’est fou, fou, fou au bureau », s’exclame Marc Charette, directeur général de Voyage Aquarelle.

Les premiers jours des vacances de la construction permettent à certaines agences de voyages de faire de bonnes affaires. Selon M. Charette, déjà la semaine dernière, plusieurs ont fait appel à des agences de voyages pour trouver une destination au soleil.

« Il y a beaucoup de gens qui sont au bureau et qui nous demandent de partir à la dernière minute, indique Marc Charette. Hier, on a battu des records de vente. Il y avait plus de walk-ins chez nous. Même ce matin à 8 h 30, il y a du monde qui attendait à la porte. »

Alors que les prévisions météorologiques, même les plus optimistes, annonçaient plusieurs jours de pluie dès la semaine dernière, les vacanciers ont été nombreux à changer leurs plans. 

Selon le directeur général de Voyage Aquarelle, le mauvais temps a un impact direct sur son chiffre d’affaires. Il indique que l’été dernier, également assez pluvieux, a permis à l’entreprise d’afficher des chiffres record. Cet été, avec le soleil et les nombreuses canicules, c’était plus tranquille, dit-il.

Marc Charette, de Voyage Aquarelle.com, a témoigné de ce soudain engouement pour les destinations soleil.

Alors qu’un grand nombre de travailleurs se retrouvent en congé au même moment, on pourrait s’attendre à une période occupée pour les attraits touristiques de la région. Ça risque de l’être un peu moins, croit Marc Charette qui connaît de nombreuses personnes qui prévoyaient passer leurs vacances dans la région, mais qui ont décidé de fuir la pluie.

« J’ai une gang qui, d’habitude, fait du camping à Val-des-Bois. Quand ils ont vu qu’il ne ferait pas beau pendant leurs vacances, ils se sont tous entendus qu’ils allaient faire autre chose et ils ont décidé de partir », souligne Marc Charette qui leur a trouvé une aubaine pour filer vers les tropiques.

Ce n’est pas la folie partout

Dans ce contexte, ajoute le directeur général de Voyage Aquarelle, l’Europe est une destination moins prisée. Les gens qui s’y rendent planifient généralement plus à l’avance leurs déplacements.

Sa clientèle des derniers jours est plutôt à la recherche de forfaits dans un tout inclus, question de ne pas trop dépasser le budget prévu initialement pour les vacances.

La directrice du Club voyages Guertin, Nathalie Lessard, confirme cette observation. Son agence se spécialisant dans l’organisation d’expéditions en groupe vers l’Europe ou de croisières, elle n’estime pas être plus ou moins occupée qu’à l’habitude.

« Ici, on est déjà très occupé depuis deux ans l’été, explique Mme Lessard. Ils ont pris l’occasion, parce qu’il pleut, de venir faire leurs plans, mais pas pour changer ce qu’ils prévoyaient faire la semaine prochaine. On en vend du sud, mais ce n’est pas notre clientèle première. »

Nathalie Lessard souligne d’ailleurs que la tendance, au cours des dernières années, c’est qu’il n’y a plus de temps mort l’été. Les gens réservent leurs voyages de plus en plus tôt. 

« On a commencé à vendre du 2019 et du 2020 même », conclut-elle.