Le Parc national de Plaisance

La Petite-Nation recevra une cure de jouvence

Les installations du Parc national de Plaisance et du Centre touristique du Lac-Simon subiront une importante cure de rajeunissement au cours des prochains mois.

Au nom du ministre des Forêts de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, le député provincial de Papineau, Alexandre Iracà, a annoncé lundi l’octroi d’une somme totale de 3,9 millions de dollars pour les deux sites situés dans la Petite-Nation et gérés par la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ).

Grâce à une enveloppe de 2,1 millions de dollars, la station de villégiature du Lac-Simon pourra d’abord ajouter à sa palette d’attractions un nouveau secteur de camping composé d’une trentaine d’emplacements destinés aux véhicules récréatifs. Ces nouveaux lots deviendront accessibles par le biais d’une entente avec la municipalité de Duhamel pour l’utilisation d’un chemin municipal. Le poste d’accueil du Centre touristique du Lac-Simon sera également rénové et agrandi dans le but d’améliorer l’expérience de la clientèle.

De son côté, le Parc national de Plaisance, où une importante mise à niveau du système d’eau potable sera effectuée, obtient un montant de 1,8 million de dollars pour améliorer ses infrastructures. Le nouveau système d’eau potable de l’endroit sera notamment raccordé au réseau d’aqueduc municipal de Plaisance.

« Juste l’année dernière, nous avons eu la moitié de notre saison de camping sans eau potable. C’est de plus en plus difficile de faire de l’eau potable avec notre vieille usine qui avait été achetée dans les années 1960 et qui était déjà usagée à l’époque. Nous avons toujours des bris et c’était devenu un grand problème », a indiqué hier la directrice du Parc national de Plaisance, Isabelle Croteau, qui se réjouit de cette aide financière.

Par ailleurs, toujours au Parc national de Plaisance, le secteur de la piscine sera revampé alors que des travaux seront aussi réalisés sur les sentiers les plus à risque d’être affectés par la crue des eaux. Des sentiers seront reconstruits sur pilotis ou tout simplement surélevés. La direction du Parc national de Plaisance espère ainsi offrir un accès à son site dès l’ouverture de la saison printanière, moment fort prisé par les observateurs d’oiseaux amateurs et ornithologues. La tour d’observation de Thurso, à proximité du marais Perras, sera aussi reconstruite. Finalement, l’entrée principale du parc sera réaménagée en 2019 afin de faciliter l’accessibilité aux visiteurs.

Ainsi, ce sont 38 emplois qui seront consolidés grâce aux deux projets.