Le Droit

La pénurie de main-d'œuvre dans les services de garde inquiète

Vicky Fragasso-Marquis
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Les admissions dans les techniques d’éducation à l’enfance chutent. Les employés les plus expérimentés dans les services de garde, exténués, quittent le bateau. Le portrait de la main-d’œuvre dans les garderies du Québec est loin d’être rose, et certains s’inquiètent même que le problème puisse avoir des effets sur la qualité des services.