Le maire de La Pêche, Robert Bussière

La Pêche: le CLSC déménagé à la mairie?

Le CLSC de La Pêche, forcé de déménager en raison de l'agrandissement du Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) des Collines, pourrait bien se retrouver dans un nouvel édifice attenant à l'hôtel de ville de la municipalité, lequel doit aussi être agrandi.
Le maire Robert Bussière estime que ce projet, dont le coût est pour l'instant indéterminé, est l'occasion idéale pour conclure un partenariat entre deux paliers gouvernementaux et, par conséquent, de partager le financement, de réduire les frais d'exploitation et surtout de conserver sur le territoire de la municipalité de 8000 habitants un service de proximité qu'il juge essentiel.
L'idée ne date pas d'hier, car les pourparlers se sont entamés en 2015 entre La Pêche et le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO), mais les deux parties n'en sont pas encore venues à une entente. M. Bussière tient mordicus à cette collaboration, ne voulant pas enclencher le projet d'agrandissement tant et aussi longtemps qu'un partenariat n'a pas été officiellement signé. Selon lui, ça permettrait de faire une pierre deux coups. 
« Pour moi, il est hors de question de perdre le CLSC dans le secteur de Sainte-Cécile-de-Masham. Je fais tout ce que je peux pour garder le service chez nous. [...] De notre côté, on a besoin d'agrandir les locaux administratifs, alors c'est possible d'inclure le CLSC, dont les besoins sont d'approximativement 900 mètres carrés. Tout le monde en sortirait gagnant, avec un partage de services et de stationnement », affirme-t-il.
L'hôtel de ville est situé à moins de 200 mètres des actuels locaux qui abritent le CHSLD et le CLSC, sur le chemin Passe-Partout. 
Le maire Bussière a brièvement discuté de la situation avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, lors de l'annonce de l'investissement de 5,4 M$ pour agrandir le CHSLD, le 1er septembre dernier. 
Son attachée de presse, Julie White, soutient que le ministère est au fait du dossier et qu'il veut que le CLSC soit situé dans le même secteur, mais que les annonces auront lieu en temps opportun. 
De son côté, le CISSSO indique être actuellement à la recherche de locaux pour accueillir le CLSC, confirmant du même coup que des discussions sont en cours. Une rencontre à ce sujet a eu lieu lundi.