L'arrivée massive de migrants à la frontière canado-américaine suscite de vifs débats au Québec.

La moitié des Québécois ne veulent pas des migrants

Plus de la moitié des Québécois se disent favorables à ce que l'on empêche l'entrée des migrants directement à la frontière canado-américaine.
Cette opinion est en fait partagée par 51% des Québécois interrogés la semaine dernière lors d'un sondage SOM-Cogeco Nouvelles.
Selon ce sondage, les répondants les plus jeunes, les universitaires et les gens de la région de Montréal ont cependant tendance à s'opposer à cette mesure.
Par ailleurs, 56% des répondants jugent inacceptable que des personnes contournant les procédures normales d'immigration soient traitées en priorité.
Les gens de la région de Québec et les personnes qui ont le français comme langue maternelle sont davantage nombreux à être contre cette situation.
D'autre part, 39% des gens interrogés croient que l'arrivée importante de migrants rendra le Québec moins sécuritaire.
La proportion atteint 52% chez les personnes moins scolarisées.
Ce sondage en ligne a été mené les 9 et 10 août auprès de 1037 internautes québécois âgés de 18 ans ou plus.
La marge d'erreur maximale pour l'ensemble des répondants est de 3,6%, 19 fois sur 20.