À Gracefield, les vents forts ont déraciné des arbres.

La météo se déchaîne dans la région de la capitale fédérale

Comme les météorologues l’anticipaient, la météo s’est déchaînée à plusieurs endroits dans la région de la capitale fédérale jeudi en fin d’après-midi et en soirée.

Des arbres ont par exemple été déracinés puis se sont effondrés sur des routes, entre autres à Gracefield (voir photo) et Notre-Dame-du-Laus. De la grêle est aussi tombée par endroits, sans compter les fortes rafales de vent.

Une pointe de 89 km/h aurait été enregistrée à l’aéroport d’Ottawa lors du passage du violent orage vers 16h30, a souligné Gerald Chang, météorologue d’Environnement Canada.

Le mercure a chuté de près de dix degrés en l’espace de deux heures à la suite des intempéries. Les humeurs de Dame nature ont également causé des pannes de courant, surtout sur la rive québécoise.

À 21h jeudi soir, quelque 13 000 abonnés d’Hydro-Québec étaient plongés dans le noir, majoritairement dans les MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, des Collines-de-l’Outaouais et du Pontiac.

Dans l’Est ontarien et au sud d’Ottawa, quelques centaines de clients d’Hydro One étaient privés d’électricité.

Le soleil doit refaire son apparition graduellement vendredi dans la région.