La région s’est réveillée, mardi, sous un couvert blanc. Les services de police ont rapporté plusieurs sorties de route, sans de blessures sérieuses tout de fois.

La météo a fait des siennes

La tempête des corneilles a provoqué, mardi, bien plus que de la lassitude envers le climat hivernal, alors que des pannes de courant et des sorties de route ont rappelé à de nombreuses personnes que l’été n’était pas près d’arriver.

Plusieurs sorties de route de sont produites mardi vers 6 h 30, sur l’autoroute 50 ouest, à Gatineau.

Une camionnette s’est retrouvée sur le terre-plein central, près de la sortie du boulevard de l’Aéroport.

Quatre autres sorties de route se sont produites dans le même secteur.

Personne n’a été blessé sérieusement.

Les routes étaient glissantes, alors que la neige et la glace ont recouvert la chaussée en matinée.

Peu avant 7 h, les précipitations se sont transformées en pluie puis, en pluie verglaçante.

À Ottawa, la situation était fort semblable, alors que cinq véhicules sont entrés en collision, sur l’autoroute 417 Est, près de la promenade Vanier.

Un des véhicules impliqués dans cet incident survenu vers 7 h était un camion à déchets.

L’accident a provoqué un important ralentissement de la circulation pendant une demi-heure.

En fin d’après-midi, le Service de police d’Ottawa a indiqué que 91 collisions ou accrochages ont été recensés au cours de cette journée qui avait l’air de tout, sauf printanière. 

Record vieux de 147 ans et pannes de courant

Les sept centimètres de neige qui se sont accumulés sur la capitale auront permis d’établir un record. Il s’agit du 9 avril le plus neigeux à Ottawa depuis que les données y sont compilées en 1872.  Même le maire Jim Watson s’en est mêlé sur Twitter en écrivant « La neige doit cesser, on veut le printemps »

Au total, plus de 300 centimètres de neige sont tombés sur Ottawa depuis le 1er novembre. 

La météo continue d’affecter le réseau électrique en Outaouais, alors que près de 1300 clients d’Hydro-Québec étaient toujours privés de courant, au bilan dressé à 21 h mardi.

Le réseau est particulièrement touché dans le nord de la Petite-Nation, par exemple à Lac-Simon, Duhamel et Notre-Dame-de-la-Paix.

Ces abonnés faisaient partie des 143 000 autres plongés dans le noir, au Québec.

Les pannes sont causées par le verglas et les vents forts qui balaient la région depuis lundi.

Dans l’Est ontarien et à Ottawa, ni Hydro One ni Hydro Ottawa ne rapportaient de pannes de courant.