Le passage de la Station spatiale fera un autre passage dans le ciel de la région vendredi à 5h42.

La Lune vue de la Chine, la Station spatiale du Pontiac

Alors que les Chinois marquaient l’histoire en faisant alunir un engin sur la face cachée de la Lune, jeudi, les résidents du Pontiac témoignaient, à leur façon, d’un autre pan de l’exploration du cosmos.

À précisément 8 h 10 et 2 secondes, jeudi, la Station spatiale internationale (SSI) a survolé le Lac-Nilgault, dans la MRC de Pontiac.

La SSI, laboratoire géant gravitant autour de la Terre depuis le 20 novembre 1998, a survolé le Lac-Nilgault une altitude de 411 kilomètres, et à une vitesse de 27 610 km/h.

À cet instant, la Station spatiale, avec à son bord l’astronaute canadien David Saint-Jacques, a croisé cette partie du globe, située à environ 90 kilomètres à l’ouest de la municipalité de Maniwaki.

Ce passage a été souligné par le compte Twitter ISS Local Time, créé en 2016 par deux internautes français férus d’exploration spatiale.

Par ailleurs, le secteur Hull doit être survolé par l’ISS ce vendredi, à 5 h 42.

Il est possible de surveiller les prochains passages de l’ISS sur la région, en direct, sur les sites esa.int ou iss.destination-orbite.net. On peut y suivre sa progression, et observer les passages rapides de la station, entre le jour et la nuit sur Terre.

La SSI effectue un tour de la planète en 90 minutes.

Un menu du site Internet destination-orbite permet de connaître la date et l’heure du prochain passage de la station au-dessus de différentes villes du monde. Dans l’obscurité, la SSI est facilement reconnaissable, bien qu’elle traverse rapidement le ciel.

L’Agence spatiale canadienne explique, dans son site Internet, comment reconnaître l’engin.

« À l’œil nu, la Station spatiale a l’air d’un gros point blanc qui se déplace assez rapidement, toujours dans la même direction, contrairement aux avions par exemple. Généralement, c’est l’objet le plus brillant dans le ciel nocturne, après la Lune, assez pour être observé en milieu urbain malgré toute la pollution lumineuse. »