Le Droit
Selon Sandra Wesley, directrice générale de Stella, un organisme qui intervient auprès des travailleuses du sexe, la vie de Marylène Lévesque a été mise en danger par les lois plus strictes régissant la prostitution.
Selon Sandra Wesley, directrice générale de Stella, un organisme qui intervient auprès des travailleuses du sexe, la vie de Marylène Lévesque a été mise en danger par les lois plus strictes régissant la prostitution.

La législation canadienne met en danger les travailleuses du sexe

Giuseppe Valiante
La Presse canadienne
MONTRÉAL — La mort de Marylène Lévesque, tuée le 22 janvier dans un hôtel de la banlieue de Québec, démontre, selon des observateurs, que la législation canadienne ne protège aucunement les prostituées, bien au contraire.