Le Droit
Daniel Boyer, président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, a dit comprendre l’impatience de ses syndicats affiliés, d’autant plus que la situation économique au Québec est bonne et qu’il y a rareté de main-d’œuvre.
Daniel Boyer, président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, a dit comprendre l’impatience de ses syndicats affiliés, d’autant plus que la situation économique au Québec est bonne et qu’il y a rareté de main-d’œuvre.

La FTQ garde le cap sur 15 $ l’heure

Lia Lévesque
La Presse Canadienne
La FTQ ne revendiquera finalement pas de porter le salaire minimum à 17 $ ou 18 $ l’heure, comme le lui suggéraient certains de ses syndicats. La centrale maintient le cap sur sa revendication de porter le salaire minimum à 15 $ «le plus rapidement possible».