Ferme Moore
Ferme Moore

La Ferme Moore deviendra éducative

Philippe Orfali
Philippe Orfali
Le Droit
Quarante ans après en avoir héritée et trois appels d'offres infructueux plus tard, la Commission de la capitale nationale (CCN) croit enfin avoir trouvé une utilité à la Ferme Moore, dans le secteur Hull.
La coopérative agricole Agrodor suggère à la société d'État d'exploiter une ferme éducative artisanale accessible au grand public au domaine Moore. Ce projet inclut un volet de culture maraîchère et un programme d'insertion sociale de personnes éprouvant des déficiences intellectuelles. Agrodor souhaite également développer un volet pédagogique et offrir un programme d'animation et d'activités thématiques à longueur d'année, si possible dès l'été prochain.
Trésor patrimonial, le domaine de la ferme Moore a notamment appartenu au fondateur de Hull, Philemon Wright, et à ses fils. Au fil des ans, le domaine a également été la propriété des familles Moore, Slater et Parker-Moore. Les bâtiments du Domaine de la Ferme Moore datent des années 1910.
Voilà des décennies que la CCN tente de trouver un usage à cette propriété léguée au gouvernement fédéral en 1973 par Virginia Parker-Moore, qui souhaitait la rendre accessible au grand public. Deux appels d'offres visant à lui trouver une vocation, en 1993 et en 2006, s'étaient soldés par un échec.
À la suite de ce second échec, la CCN a investi 4,8 millions $ dans la rénovation de trois des quatre édifices du domaine, dont la grange blanche qu'on peut apercevoir du boulevard Taché.
Plus de détails dans l'édition du 25 novembre ou sur ledroitsurmonordi.ca