La chaleur accablante s’est notamment fait sentir à l’Hôpital de Hull, où un système de climatisation est en place seulement dans quelques aires communes et dans certaines zones précises.

La chaleur se fait sentir au CISSSO

Des bris ont touché l’équipement de climatisation dans «plusieurs installations» du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) depuis le début de la présente vague de canicule.

La porte-parole du CISSSO, Geneviève Côté, a confirmé que les systèmes électriques de divers établissements de santé de la région ont été «surchargés» ces derniers jours, ce qui a causé des bris à plusieurs endroits.

À l’Hôpital de Gatineau, la température ambiante a été programmée à quelques degrés au-dessus de la normale, afin de moins solliciter le système électrique.

La chaleur accablante s’est notamment fait sentir à l’Hôpital de Hull, où un système de climatisation est en place seulement dans quelques aires communes et dans certaines zones précises, comme le bloc opératoire, le laboratoire et l’urgence. «Sur les étages, il y a des climatiseurs installés au bout des corridors, donc c’est plus confortable dans les chambres qui sont plus près des extrémités que dans le centre, a indiqué Mme Côté. La température n’est pas égale. Des ventilateurs ont été installés et on a demandé aux gens de garder les fenêtres et les rideaux fermés, mais c’est certain qu’à certains endroits, il fait chaud.»

Pour l’instant, la canicule ne semble pas jouer sur l’achalandage dans les urgences. Le CISSSO rapportait des taux d’occupation des civières de 121% à l’Hôpita de Gatineau et de 124% à l’Hôpital de Hull, mardi matin.