La CAQ a toujours l’intention de faire passer l’âge légal pour consommer de la marijuana de 18 à 21 ans.

La CAQ tient à interdire le cannabis aux moins de 21 ans cet automne

En plus d’interdire les sucreries au cannabis, la Coalition avenir Québec (CAQ) a toujours l’intention de faire passer l’âge légal pour consommer de la marijuana de 18 à 21 ans, tel que promis en campagne électorale l’an dernier.

«On maintient le cap là-dessus et on espère que les partis d’opposition vont collaborer à l’adoption du projet de loi 2 cet automne», commente le ministre délégué à la Santé et aux services sociaux Lionel Carmant, en entrevue au Soleil

Au départ, le ministre Carmant avait prévu que la Loi resserrant l’encadrement du cannabis serait adoptée en mars, mais elle ne l’est toujours pas. Ce n’est pas parce que son gouvernement a l’intention de reculer sur la question, assure-t-il. M. Carmant pointe plutôt les 70 heures passées ce printemps en commission parlementaire à étudier le projet de loi. Le Parti libéral du Québec, qui souhaite que l’âge légal pour consommer du cannabis reste à 18 ans, avait de nombreuses questions à poser. 

Le projet de loi 2 prévoit également qu’il sera interdit de fumer de la marijuana dans la rue ou sur le trottoir. Le ministre explique qu’il souhaite éviter la banalisation de cette drogue chez les adolescents. 

L’objectif du règlement sur les produits comestibles est quant à lui d’éviter les intoxications accidentelles chez les jeunes enfants, qui pourraient confondre ces produits avec du chocolat ou des gâteaux réguliers.

Le ministre Carmant explique qu’une grande campagne d’information sur les nouvelles règles entourant le cannabis est en préparation au ministère de la Santé et sera diffusée une fois que la loi et le règlement seront adoptés. 

Il compte également travailler de pair avec le ministère de l’Éducation et des organismes communautaires pour faire de la prévention sur les effets de cette drogue dans les écoles.