La première ministre Kathleen Wynne
La première ministre Kathleen Wynne

Kathleen Wynne promet  que le budget sera «identique»

La Presse Canadienne
La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a indiqué hier que le budget que son gouvernement réélu déposera le mois prochain sera « identique » à celui présenté le 1er mai, qui avait alors contribué au déclenchement des élections.
Mme Wynne a tenu à ce que l'Assemblée législative reprenne ses travaux dès le 2 juillet, afin que les libéraux puissent commencer à mettre en vigueur leur plan d'investissements de milliards de dollars dans les transports en commun et les infrastructures, et à élaborer leur projet d'un régime de retraite provincial.
Elle n'a pas voulu confirmer que Charles Sousa demeurerait aux Finances, mais a reconnu que le prochain budget sera à peu de choses près le même que le ministre avait déposé et qui avait été rejeté par les partis d'opposition.
Mme Wynne a affirmé qu'il pourrait y avoir quelques changements techniques qui seront exposés dans le discours du ministre des Finances, mais qu'en « termes de politiques et d'investissements », le budget sera « identique ».
La première ministre dit avoir été « avant tout renversée » tôt dans la campagne par l'annonce du chef progressiste-conservateur Tim Hudak qu'il couperait 100 000 emplois dans le secteur public s'il était élu.
Mme Wynne a soutenu que les libéraux avaient obtenu une majorité de sièges grâce à un plan positif pour l'avenir qui aura plu aux électeurs.
Elle s'est félicitée du fait que son homosexualité affichée n'ait jamais été un enjeu durant la campagne - ou après, alors que les manchettes soulignaient qu'elle était la première femme élue première ministre en Ontario. Sa compagne, Jane Rounthwaite, était à ses côtés à chaque étape de campagne et chaque occasion de prises de photo.
« Vous savez, Jane et moi avons voyagé les 42 jours en autocar et nous avons été accueillies chaleureusement dans chaque coin de la province, a-t-elle raconté hier en entrevue avec La Presse Canadienne. Nous vivons dans un endroit magnifique. »