Justice et faits divers

L’homme derrière la plus longue alerte Amber au Québec de retour en cour

SAINT-JÉROME — L’homme derrière la plus longue alerte Amber de l’histoire du Québec est de retour en Cour, lundi, au palais de justice de Saint-Jérôme, afin de subir son enquête préliminaire.

Il est accusé du meurtre prémédité de son ex-conjointe et du meurtre non prémédité d’Yvon Lacasse, un homme de 71 ans, retrouvé sans vie et dont la voiture aurait servi à l’accusé pendant sa cavale.

Rappelons que le père a été arrêté près d’un village de l’Est ontarien, le 15 septembre 2017, en présence d’un garçon de six ans et au terme d’une véritable chasse à l’homme ayant duré près de 24 heures.

Afin de protéger l’identité de l’enfant, La Presse canadienne s’abstient de fournir tout détail permettant de l’identifier, notamment le nom du père et celui de la mère.

L’enquête préliminaire est une étape de la cause criminelle qui a lieu avant le procès. 

Elle permet en quelque sorte à la Couronne de vérifier la force de la preuve qu’elle détient contre l’accusé. 

Des témoins seront entendus lors cette étape. Il n’est pas possible de rapporter ce qu’ils vont dire au juge, les enquêtes préliminaires étant frappées d’une ordonnance de non-publication.

Au terme de cette étape du processus judiciaire, le juge qui préside l’enquête va décider s’il est justifié de tenir ou non un procès criminel. 

Il peut aussi modifier les chefs d’accusation ou libérer l’accusé d’un ou plusieurs chefs.

Justice et faits divers

Accusations portées contre un policier d’Ottawa

Un agent du Service de police d’Ottawa (SPO) devra faire face à la justice après une collision survenue lundi dernier à Smiths Falls.

John Dorsch est accusé d’avoir refusé de fournir un échantillon de sang après une demande d’agents de la Police provinciale de l’Ontario. L’incident qui impliquait deux véhicules s’est produit vers 1h15 en matinée, le 6 août.

Selon le SPO, John Dorsch n’était pas en fonction au moment de son arrestation.

La section des normes professionnelles du SPO se penchera sur le cas de l’agent Dorsch et mènera sa propre enquête.

Pour l’instant, aucune décision n’a été prise concernant de potentielles mesures disciplinaires de la part de la Police d’Ottawa.

Justice et faits divers

Un serpent en liberté à Ottawa

Un boa constricteur serait au large à Ottawa, porté disparu depuis le week-end dans le quartier Kitchissippi.

Selon ce que le conseiller municipal du secteur, Jeff Leiper, a écrit sur Twitter, l’animal serait d’une longueur de cinq pieds et se serait échappé d’une résidence sur la rue Lanark. L’élu invite aussi les citoyens de Westboro à garder l’œil ouvert, en plus de tenter de rassurer tout le monde.

«Mon inquiétude est surtout dirigée à l’endroit du serpent et je ne crois pas qu’il y ait de grands risques», a-t-il répondu au commentaire d’un citoyen.

Le compte Twitter @OttawaLostPet avait partagé la publication du propriétaire du reptile, au cours du week-end, qui demandait de l’aide pour retrouver Murphy le boa. Dimanche soir, ce compte indiquait que Murphy était toujours porté disparu, mais que son propriétaire a effacé son message initial puisqu’il était «harcelé sur les médias sociaux et par téléphone».

La Ville d’Ottawa a indiqué sur les médias sociaux être au courant «d’informations non confirmées concernant un boa constricteur» en liberté dans l’ouest de la municipalité.

«Il est interdit d’avoir ce type de serpents à Ottawa. Si un résident voit le serpent, il ne doit pas s’en approcher et il doit appeler le 3-1-1», ajoute Christine Hartig, spécialiste de la gestion des questions réglementaires à la Ville d’Ottawa.

Actualités

Un touriste mexicain de 30 ans s’est noyé en Outaouais

RIPON, Qc - Un homme originaire du Mexique s’est noyé, dimanche après-midi, dans la rivière de la Petite-Nation, à Ripon, en Outaouais.

Carlos Alberto Barraza Martinez, âgé de 30 ans, se baignait avec cinq autres personnes sous le pont du chemin Neveu, lorsqu’il s’est retrouvé en difficulté en raison de la force du courant.

Ses amis auraient tenté de lui venir en aide, mais en vain.

Le touriste a été emporté par le courant.

Le corps de l’homme a été retrouvé sous l’eau par des pompiers qui ont tenté sans succès de le réanimer.

Le décès de la victime a été constaté au centre hospitalier.