Vendredi, WestJet a déposé une offre pour dédommager les voyageurs après l’annulation du vol du 5 janvier dernier.

WestJet apaise des voyageurs en grogne

Il n’y aura finalement pas de recours collectif contre WestJet par un groupe de voyageurs de la région frustré par l’entreprise le week-end dernier, durant un périple à Cancun.

L’avocat d’Ottawa qui a offert ses services à des clients de l’entreprise aérienne, Chris Spiteri, s’est dit impressionné de la plus récente offre de compensation de WestJet et a recommandé aux passagers de l’accepter.

Rappelons qu’un vol de WestJet en direction d’Ottawa a dû être annulé le 5 janvier dernier. Un autobus loué par WestJet a déposé les voyageurs devant un hôtel du centre-ville, mais l’établissement n’était pas prêt à accueillir ces voyageurs. La compagnie canadienne avait dû présenter des excuses publiques la semaine dernière.

Me Spiteri rappelle qu’il y avait beaucoup de confusion à ce moment-là puisque les communications entre l’entreprise et les passagers s’effectuaient sur une base individuelle. Les gens se sont alors regroupés pour étudier l’option du recours collectif.

Vendredi, WestJet a déposé une offre pour rembourser toutes les dépenses encourues par les voyageurs après l’annulation du vol du 5 janvier ainsi que le coût du billet pour le vol de retour vers Ottawa. À cela s’ajoute un montant de 500 $ pouvant être dépensé avec l’entreprise.

L’avocat a convié les voyageurs à une réunion à Ottawa dimanche. Selon lui, la très forte majorité des passagers du vol annulé étaient présents en personne ou par vidéoconférence et ont suivi sa recommandation d’accepter l’offre de WestJet. « Les gens avaient beaucoup de questions et cherchaient à savoir s’il s’agissait d’une offre raisonnable et juste. Ils étaient heureux de savoir que WestJet a réagi de façon appropriée, explique Chris Spiteri. Considérant la jurisprudence et les règles en vigueur au Canada, je ne crois pas qu’une poursuite aurait permis d’obtenir beaucoup plus. Peut-être même moins. »

Malheureusement, des situations comme celles-ci vont continuer de se produire durant des voyages à l’étranger, affirme Me Spiteri. Malgré quelques faux pas dans les premiers jours après le retour au pays des voyageurs de la région, il croit que la solution proposée par WestJet pour dédommager ses clients est exemplaire.

« Ce qui était au départ un groupe de passagers très en colère et une entreprise qui se fait critiquer dans la presse est devenu une situation où WestJet fait preuve de responsabilité et des voyageurs qui acceptent que ces situations surviennent à l’occasion. »