Vols d’identité d’enseignants : deux Montréalais arrêtés

Quelques centaines d’enseignants ont eux-mêmes subi un apprentissage de vie à la dure ces derniers mois.

La Sûreté du Québec a annoncé vendredi avoir procédé à l’arrestation la semaine dernière de deux Montréalais pour une vaste fraude centrée sur le vol d’identité.

Selon la Sûreté, les deux suspects dans la trentaine auraient ouvert une brèche dans les systèmes informatiques du ministère de l’Éducation qui leur a donné accès aux renseignements personnels nominatifs de nombreux citoyens œuvrant dans le domaine de l’enseignement.

Les vols d’identité ont été commis au printemps dernier et les fraudeurs auraient utilisé ces informations pour obtenir des cartes bancaires et cartes de crédit pour procéder à de multiples achats dans différentes régions de la province.

Environ 400 dossiers ont été ouverts à la suite de plaintes, ce qui donne une idée de l’ampleur de la fraude. Toutes les victimes étant dans le domaine de l’enseignement, la brèche a pu être rapidement localisée et colmatée.

Les policiers ont mené cinq perquisitions et saisi du matériel informatique, des téléphones cellulaires, de faux documents ainsi que de fausses cartes de crédit.

Les deux hommes, dont l’identité n’a pas été rendue publique par les policiers, ont été relâchés sous promesse de comparaître à une date ultérieure.