Les victimes de David-Francis Bursey avaient environ 10 ans au moment des faits.

Vingt mois de détention pour un ex-moniteur du camp Tim Hortons de Quyon

Un ex-moniteur du camp Tim Hortons de Quyon passera les 20 prochains mois en détention pour des agressions sexuelles commises sur de jeunes participants, en 2005 et 2006.

David-Francis Bursey, résident d’Edmonton qui a autrefois travaillé au camp Tim de la municipalité de Pontiac, a reçu sa sentence mardi.

Le juge Mark Philippe l’a condamné à une peine totale de 20 mois. Les huit premiers devront être purgés en prison, et les 12 autres, dans la communauté.

Selon nos sources, au moins une autre victime a déposé une plainte officielle contre le même individu, pour des allégations semblables.

Pour l’instant, aucune accusation n’a été déposée concernant cette victime alléguée, qui a visiblement entendu parler de cette affaire mise au jour par Le Droit.

L’enquête est menée par la police de la MRC des Collines.

Pendant son procès, David Bursey, ex-militaire, a réfuté les propos de ses deux victimes.

Les victimes avaient environ dix ans, au moment des faits.

L’une d’elles a confié au juge Philippe qu’elle avait été réveillée en pleine nuit par le moniteur pour être touchée au dos, puis aux parties.

Le deuxième événement se serait produit en 2006. Un jeune a dit avoir été touché de façon sensuelle, puis de façon plus intrusive.

Selon M. Bursey, l’enfant a mal interprété ses gestes. L’accusé a dit qu’il voulait leur faire une démonstration de ses talents de massothérapeute, puisqu’il songeait, à l’époque, à pratiquer cette profession, un jour.

En février 2016, David-Francis Bursey, alors militaire sur la base d’Edmonton, a reçu un appel de la police de la MRC des Collines. Un enquêteur avait reçu la deuxième plainte, fort semblable à une première, de 2005.

Cette première plainte n’avait pas abouti en des accusations formelles. La deuxième histoire était si semblable à la première que la police a vu un modus operandi, qui aurait pu faire d’autres victimes potentielles. La Couronne a agi en faisant une preuve d’actes similaires.

David Bursey devra observer une probation de 18 mois au terme de sa période de détention. Son nom sera inscrit au registre des délinquants sexuels. Il devra compléter 100 heures de travaux communautaires.