Vandalisme sur une oeuvre autochtone au Collège Algonquin: un homme arrêté

Un homme dans la trentaine a été arrêté par la police d'Ottawa, samedi, en lien avec le vandalisme d'une peinture autochtone au Collège Algonquin.

Les méfaits se sont produits le 28 janvier dernier, après quoi l’Unité des crimes haineux du Service de police d’Ottawa a ouvert une enquête.

Safy Benaissa, 32 ans, a été inculpé de méfait de plus de 5000$ après avoir aspergé de peinture jaune la murale autochtone sur laquelle des artistes avaient travaillé pendant sept mois.

L'oeuvre «raconte l’histoire de la création de nombreux peuples autochtones – de la faune, des forêts et des terres de l’île de la Tortue, a fait savoir le président du Collège Algonquin, Claude Brulé. Selon ce que les artistes disaient à l’époque, c'est une oeuvre ''qui célèbre l’imagination humaine''». 

La police poursuit son enquête.